VIH/SIDA, société et développement au Congo-Brazzaville PDF

Please forward this error screen to world-320. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Les premiers projets de l’ONG ont été mis en vIH/SIDA, société et développement au Congo-Brazzaville PDF en 1993 à Kaboul en Afghanistan. Les premiers projets ont été mis en œuvre à Kaboul pour porter assistance aux populations touchées par plus de quinze années de conflit.


Pour combattre efficacement le VIH/SIDA, il convient d accorder une attention particulière aux mentalités, aux traditions, aux croyances, au système des valeurs et susciter des changements de mentalités et d adoption des comportements sans risque. Le présent ouvrage rend compte des réflexions que des chercheurs en sciences de l homme et de la société ont menées en vue d un éclairage pluridisciplinaire sur cette pandémie.

L’une des principales associations françaises de solidarité internationale, ACTED vient en aide aux populations touchées par les crises grâce à une approche à la fois globale et locale, multidisciplinaire et adaptée à chaque contexte. Pour ce faire les équipes sur le terrain mettent en œuvre plus de 450 projets dans les secteurs suivants : aide humanitaire d’urgence, sécurité alimentaire, promotion de la santé, éducation et formation, développement économique, microfinance, soutien institutionnel et dialogue régional, promotion culturelle. ACTED s’est engagée dans la microfinance en 1997, en expérimentant sur le terrain des activités de microcrédit dans un contexte humanitaire, et en fondant le réseau d’institutions de microfinance OXUS. ACTED travaille avec des acteurs spécialisés qui permettent le développement d’initiatives convergentes. En 1993, ACTED est fondée en Afghanistan pour venir en aide à une population fragilisée par une guerre qui dure. Deux années plus tard, des projets d’urgence alimentaire et de distributions de farine et de charbon aux boulangeries de Kaboul sont mis en place pour faire face à la pénurie de pain dans la capitale. En 1997, l’association ouvre son premier bureau en Afrique centrale pour venir en aide aux populations affectées par le conflit au Congo-Brazzaville et pour soutenir la reconstruction des infrastructures communautaires ainsi que le relèvement des populations.

Les équipes d’ACTED poursuivent leurs projets d’appui aux populations irakiennes vulnérables, dans le Sud du pays, ainsi qu’au Kurdistan. Face aux catastrophes naturelles récurrentes qui touchent Haïti, les équipes d’ACTED sont présentes aux côtés des populations du centre de l’île sur des interventions d’urgence et de prévention des catastrophes. Territoires Palestiniens occupés depuis 2007 pour les populations isolées en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza. Des projets de réponse d’urgence et de réhabilitation sont élaborés à la suite de la catastrophe du cyclone Nargis en 2008 qui a durement frappé la région du Delta en Birmanie. L’association met en place des programmes en sécurité alimentaire pour répondre à la crise alimentaire au Niger et au Zimbabwe en 2010 et construit des projets de prévention et de réduction du risque de catastrophe systématisés à travers le Viêt Nam. En 2012, ACTED ouvre une mission au Yémen en réponse à la crise alimentaire. Depuis février 2012, les équipes d’urgence sont mobilisées en particulier au Soudan du Sud, dans le camp de Jamam et ses environs, en réponse à la crise humanitaire et aux déplacements de dizaines de milliers de personnes à travers la région.

Les mois suivants, ACTED renforce ses programmes d’aide aux populations syriennes réfugiés en Jordanie et au Kurdistan. ACTED développe de nouveaux projets humanitaires en Thaïlande ainsi qu’aux Philippines, et répond notamment à l’urgence Haiyan en 2013. La réponse à la crise des réfugiés syriens en Jordanie, Irak et au Liban est l’une des principales interventions de l’ONG humanitaire au Moyen-Orient. Le 12 mars 2013, David Haines, un employé britannique de l’organisation est enlevé en Syrie. L’association se mobilise sur deux urgences humanitaires majeures qui ont frappé l’Afrique centrale : la RCA et le Soudan du Sud en 2014. L’année suivante, ACTED intervient au Népal, à la suite du tremblement de terre du 25 avril 2015, et poursuit encore aujourd’hui ses activités de réhabilitation. En lien avec ses projets sur le terrain, ACTED développe, depuis 2010, des campagnes de plaidoyer et des initiatives en réseau pour promouvoir un développement durable.

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 14 décembre 2018 à 14:00. Les Twa de la région des Grands Lacs appartiennent au peuple pygmée d’Afrique. Ils sont généralement considérés comme les habitants les plus anciens de la région. Selon les sources et le contexte, on observe notamment les formes suivantes : Abathwa, Atschoua, Ba. Pendant des centaines d’années, à l’instar de la plupart des peuples pygmées, les Twa ont vécu dans la forêt équatoriale selon un mode de vie traditionnel de chasseurs-cueilleurs semi-nomades. L’impact de ces nouveaux arrivants sur le mode de vie des Twa a, toutefois varié selon les pays et les régions.