Sociologie de la consommation PDF

La France a clairement indiqué son intention de jouer un rôle déterminant en matière de lutte contre le changement climatique. La loi relative à la transition énergétique sociologie de la consommation PDF la croissance verte place les territoires au cœur de l’action Climat-Air-Énergie. Dans ce modèle de gouvernance de plus en plus décentralisé, les collectivités territoriales ont la responsabilité d’opérer des investissements structurants sur le plan énergétique.


Dans l’analyse de la consommation, les sociologues s’intéressent plus aux styles de vie des ménages qu’au montant de leurs dépenses, plus à l’usage des biens commercialisés qu’à leur mise en concurrence sur les marchés, moins à la rationalité des arbitrages qu’aux obligations sociales, moins aux mouvements des prix qu’aux aspirations et aux déceptions des consommateurs. La consommation dépend du revenu mais en partie seulement. Les premiers chapitres de ce livre comparent les pratiques de consommation telles qu’elles sont décrites dans les monographies classiques sur la culture de classe. La seconde partie est consacrée à la consommation de masse et au débat que son interprétation a suscité entre les sociologues néomarxistes européens. Dans la dernière partie, l’interdépendance des consommateurs conduit l’auteur à s’intéresser aux biens conviviaux et à l’évolution des valeurs collectives relatives à la consommation. L’ordre social dépend moins de la quantité de produits accessibles que des usages collectifs et des modes de vie auxquels donnent naissance les nouveaux biens et les nouveaux services de la consommation de masse.

Depuis plus de 20 ans, IFP Energies nouvelles organise le colloque Panorama, qui réunit les professionnels des domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. Tous les ans, un grand thème d’actualité pour le monde de l’énergie fait l’objet d’interventions et de débats entre acteurs concernés. Président d’IFPEN propose également un bilan et une projection technico-économique du contexte énergétique mondial. Retrouvez ici l’intégralité du colloque en vidéo. Comment dynamiser le financement des initiatives territoriales ? Industrie de 1983 à 1987, puis a été détaché auprès de Total jusqu’en 1990. Jean Lemaistre a exercé diverses responsabilités à EDF, Gaz de France et au sein du groupe ENGIE dans les domaines du transport, de la production puis de la distribution d’électricité et de gaz.

Il travaille notamment sur la place du gaz dans le mix énergétique, les nouvelles complémentarités entre le gaz et les ENR et l’évolution des réseaux de distribution dans le cadre de la transition énergétique. Il supervise les domaine financiers, le développement, les relations avec les régulateurs et le projet de compteur communiquant GAZPAR. François Moisan est Directeur exécutif de la stratégie et de la recherche, directeur scientifique de l’ADEME, Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie depuis 2004. Marie-Christine Zélem est professeur à l’Université de Toulouse Jean Jaurès.

Elle enseigne l’anthropologie des techniques et du développement, la sociologie de l’environnement et des risques, la sociologie de l’énergie et la sociologie des controverses. Des notes de synthèse rédigées par les experts d’IFPEN apportent un éclairage sur les principales problématiques scientifiques, technologiques, économiques et industrielles des secteurs de l’énergie, des transports et de l’environnement. Ces seuils évoluent en fonction des perspectives concernant la demande et le contexte géopolitique. Les fondamentaux du marché gazier mondial ont suivi une évolution positive en 2017, en particulier en Chine où la croissance de l’offre et de la demande gazières ont dépassé les prévisions. De nombreux facteurs, qu’ils soient d’ordre économique, réglementaire ou environnemental, sont propices à l’expansion de la demande gazière. Cependant, l’industrie souffre toujours d’un manque d’investissements, ce qui pourrait contraindre le développement du marché dans les années 2020.

Les grandes découvertes se font plus rares que dans le passé. De nouvelles provinces continuent cependant de voir le jour. BIOGAZ EN EUROPE : QUELLES PERSPECTIVES ? Le biogaz, produit à partir de toutes sortes de matières organiques, est utilisé pour la production d’électricité ou de chaleur. Le biométhane, c’est-à-dire le biogaz épuré de sa composante CO2 en particulier, peut être injecté dans le réseau de gaz naturel ou valorisé comme biocarburant dans le transport.