Saint Silouane de l’Athos PDF

Pour remplacer saint Silouane de l’Athos PDF hommes partis au front, la France et le Royaume-Uni ont fait appel à des travailleurs chinois sous contrat. Les travaux de l’historienne Ma Li apportent un nouvel éclairage sur cette histoire méconnue.


Le 14 mai 1916, les autorités françaises et chinoises concluent un accord pour l’envoi de main-d’œuvre. Ce sont ainsi 36 975 Chinois qui furent envoyés en France dans les usines d’armement, les ports, les mines, les exploitations agricoles et les forêts. Quatre-vingts pour cent des travailleurs furent recrutés dans la région du Shandong, dans l’est de la Chine. Les Britanniques avaient déjà recouru à leur service pour l’exploitation des mines d’or d’Afrique du Sud en 1903-1904. Weihai, le port de cette province, était d’ailleurs administré par les Anglais. Pour nombre de ces hommes, qui n’avaient jamais quitté leur village, le voyage de trois mois en bateau fut fatal.