Roland Topor – L’Homme élégant PDF

Romancier, il écrit Sugar Babies, Flirt en hiver, Une fille pour l’été et une trilogie autobiographique L’âme est un vaste pays, Des femmes disparaissent, L’ombre d’une frange et des recueils de textes critiques Le cimetière de la roland Topor – L’Homme élégant PDF. Auteur de monographies dont une consacrée à l’actrice Louise Brooks, il publie un Manifeste pour une mort douce en compagnie du directeur de la Collection de l’art brut à Lausanne, Michel Thévoz.


Un livre hors norme, monstrueux, démesuré, à la hauteur de ce qu’était Roland Topor. Un livre pour rétablir certaines vérités sur l’artiste et son oeuvre. Un livre pour faire découvrir au lecteur la multiplicité des talents et l’ampleur de l’oeuvre de Roland Topor, y compris à travers des oeuvres peu connues ou modestes, mais avec pertinence. Un livre enfin pour dresser un portrait aussi juste que possible en sortant des clichés réducteurs ou péjoratifs habituels (génial touche-à-tout, déconneur, provocateur, humoriste, illustrateur). Un livre d’inédits (textes, dessins, peintures). Un livre somme mené par Christophe Hubert, bibliographe officiel de Topor, un livre-fleuve auquel ont participé Pol Bury, Marcel Moreau, Fernando Arrabal, André Balthazar,Willem, Cabu, Mike Bastow, Marie Binet, Bernard Bretonnière,Fabrice d’Almeida-Topor, Roland Jaccard, Daniel Colagrossi, Olivier O. Olivier, Denis Pouppeville, Christian Zeimert, Anne Van der Linden, Reinhardt Wagner,toute une pléiade d’écrivains, dessinateurs, peintres et photographes.

Les lignes de sa philosophie tiennent très souvent aux titres de ses livres : cynisme, nihilisme, séductions, rire et pessimisme. Cet ami de Emil Cioran, à l’écriture ciselée et précise, conçoit toute vie comme un fardeau auquel seul le suicide serait digne de mettre un terme. Roland Jaccard est un spécialiste de psychanalyse : docteur ès psychologie et sciences sociales. Il écrit plusieurs essais sur Sigmund Freud ainsi qu’une Histoire de la psychanalyse en deux volumes. Il crée et dirige pendant trente-cinq ans, jusqu’au début des années 2000 la collection  Perspectives critiques  aux Presses universitaires de France.

Il est membre fondateur du magazine Causeur, lancé en 2007 par Elisabeth Lévy. La Folie, essai, PUF  Que sais-je ? Dahlem, Dictionnaire des écrivains suisses d’expression française, vol. Histoire de la littérature en Suisse romande, sous la dir. Pour une histoire de l’intime et de ses variations, Paris, L’Harmattan, 2009, p. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 23 janvier 2019 à 18:05.

Roland Topor i Agnieszka Taborska Chez Lipp 1996, fot. Roland Topor avec Agnieszka Taborska en 1996 à la brasserie Lipp, Paris. En 1960, la Maison des Beaux-Arts organise sa première exposition, alors que son premier livre de dessins, Les Masochistes, est publié chez E. En 1962, avec Fernando Arrabal et Alexandro Jodorowsky, il est l’un des créateurs du mouvement Panique.

Il est le frère de l’historienne Hélène d’Almeida-Topor et l’oncle de l’historien Fabrice d’Almeida. Attiré par le cinéma d’animation, il collabore avec René Laloux. Après plusieurs courts métrages, le long-métrage La Planète sauvage obtient, en 1973, le prix spécial du jury à Cannes. Celles qu’on n’a pas eues de Pascal Thomas, L’Araignée de satin, etc. La décennie 1970 voit également son roman Le Locataire chimérique adapté au cinéma par Roman Polanski : c’est Le Locataire, en 1976. Topor est l’un des protagonistes de l’émission Des Papous dans la tête de France Culture. Topor travaille aussi avec son ami et complice Jean-Michel Ribes sur de nombreux projets.