Responsabilité sociale des entreprises (La) : Le cas du Maroc PDF

Depuis quelques années, on utilise responsabilité sociale des entreprises (La) : Le cas du Maroc PDF le terme d’entrepreneur, qui renvoie à l’idée de lancer une entreprise ou d’entreprendre une activité professionnelle. Effectuée à travers une holding ou des hommes de paille, cette technique peut viser à influencer des prises de décision stratégiques dans l’entreprise cible. L’expression désigne également, de manière plus large, une personne réalisant ou supervisant des affaires commerciales pour le compte d’autres personnes. Ce statut est apparu avec le développement des banques, des bourses et de la spéculation financière.


La responsabilité sociale des entreprises (RSE) est une problématique qui prend de plus en plus d’importance dans un monde en pleine mutation. La crise que le monde traverse, puissante par son intensité et violente par ses conséquences, a remis au centre du débat les responsabilités des acteurs économiques (banques, entreprises, etc.) dans le déclenchement de celle-ci. Car ce sont bien les excès du capitalisme rendus possibles par les politiques de déréglementation successives qui sont à l’origine de cette crise. Aussi, la RSE, à travers la prise en considération par les entreprises des besoins et attentes de leurs parties prenantes, est une manière de réguler le capitalisme en l’humanisant. La RSE, dans ce cadre, doit être comprise comme une application des principes du développement durable (DD) aux entreprises. Le Maroc, pays émergent, soumis à un certain nombre de problématiques d’ordre social et environnemental, n’est pas en reste dans la mesure où c’est un pays en proie à de profondes mutations politiques, économiques et sociétales. Les entreprises, à travers leurs multiples responsabilités, doivent accompagner ce vaste mouvement. A ce titre, la RSE peut être un outil essentiel dans l’accompagnement de ce mouvement de réformes.

Il existe des exceptions avec des hommes d’affaires de gauche dont quelques patrons par exemple créateurs de phalanstères. Il occupe généralement une place particulière dans la hiérarchie sociale. Alfred Marshall qui espérait une moralisation du capitalisme, concept analysé par R. La caricature le présentait souvent habillé en costume, très gros, et fumant le cigare et assis derrière un bureau. Picsou en est un représentant dans la bande dessinée.

Il fait parfois l’objet de documentaires. Progrès, harmonie, liberté: le libéralisme des milieux d’affaires francophones de Montréal au tournant du siècle. Les acteurs romains du commerce au long cours: une élite négociante? Quand la France des affaires prend l’air. Religion and the moral standards of American businessmen.

Le cognac: entre identité nationale et produit de la mondialisation. Les appropriations de terres à grande échelle et les politiques foncières au regard de la mondialisation d’un droit en crise. Développement durable et gestion d’une entreprise: croisements fertiles. Les hommes d’affaires, chevaliers de l’idéal social: Alfred Marshall et la moralisation du capitalisme. Entre deux mondes: les hommes d’affaires palestiniens de la diaspora et la construction de l’entité palestinienne.

Les investissements saoudiens dans la Corne de l’Afrique: l’exemple de Mohamed Al Amoudi, homme d’affaires saoudien en Éthiopie. The Russian Public Debt and Financial Meltdowns. Andrey Petrovich Vavilov is a fifty-year-old Russian politician, businessman, and senator. From 1992 to 1997, he served as first deputy finance minister of Russia, then in 1997. Place à la théorie des affaires comme guide de gestion stratégique de marché. Portrait de l’homme d’affaires en prédateur.