Raisons politiques, N° 50, Mai 2013 : La représentation politique PDF

Dès lors sa présence est souvent synonyme de records d’audience pour les émissions où il apparaît, du fait de sa qualité de polémiste. Plusieurs de ses déclarations raisons politiques, N° 50, Mai 2013 : La représentation politique PDF considérées racistes ou diffamantes lui valent d’être poursuivi devant la justice française, qui le condamne pour provocation à la discrimination raciale en 2011 et pour provocation à la haine envers les musulmans en 2018.


Alors que les systèmes politiques européens voient leur légitimité s’amenuiser, il importe de repenser la représentation politique pour mieux analyser cette crise et penser les évolutions en cours. Contrairement à une opinion répandue, la représentation est loin de se réduire à un mandat entre des gouvernants élus et les citoyens. C’est à l’exploration de la pluralité des significations du terme qu’est consacré ce numéro. Il puise dans la théorie politique anglo-américaine d’un côté, dans l’histoire conceptuelle et la théorie politique allemandes de l’autre, proposant des traductions de quatre textes fondamentaux peu ou pas connus en France. Des dimensions sous-estimées de la légitimité des élus, comme la ressemblance sociologique entre ces derniers et les électeurs, ou la façon dont ceux-ci contribuent à créer les groupes qu’ils sont censés représenter, y sont interrogées. Au – delà, les articles ici rassemblés permettent de mieux appréhender l’ensemble des situations dans lesquelles des personnes parlent et agissent au nom d’autrui, et la façon dont la représentation peut favoriser la citoyenneté active. Ils ouvrent ainsi sur des usages de la représentation qui dépassent le cadre du gouvernement représentatif et des formes instituées de délégation.

Philippe Tesson, comme journaliste au service politique. Après la disparition de ce quotidien en 1994, il devient éditorialiste à Info-Matin où il reste un an. Il est également chroniqueur politique au Spectacle du Monde. Ses chroniques radiophoniques diffusées sur RTL de janvier 2010 à juillet 2016 ont été compilées dans quatre recueils : Z comme Zemmour publié en 2011, Le Bûcher des vaniteux publié en 2012, Le Bûcher des vaniteux 2 publié en 2013 et Un quinquennat pour rien, publié en 2016.

Le 1er octobre 2014, sort son livre Le Suicide français. L’ouvrage est abondamment commenté et critiqué dans la presse écrite et fait l’objet de nombreuses polémiques tant sur les plateaux télévisés que dans les émissions de radio. Logo de l’émission de politique et de polémiques qu’il co-anime avec Éric Naulleau sur Paris Première. Les sujets traités par Éric Zemmour et ses interventions suscitent un vif intérêt. Zemmour et Naulleau  est  la plus puissante  deuxième partie de soirée de Paris Première.

En septembre 2016, Henri Maler écrit :  Avec Éric Zemmour, audience garantie : ça  fait polémique , ça  clashe  et ça  buzze , comme dit le vocabulaire en vigueur dans les médias qui aiment par-dessus tout le bruit qu’ils font ou qu’ils entretiennent. Depuis 2006, les positions défendues par Zemmour sur des sujets de société comme l’immigration, les femmes et les homosexuels lui attirent de nombreux opposants. Zemmour est attaqué en justice par la famille qui demande l’interdiction du livre. L’album est ensuite commercialisé le 12 octobre 2009 avec une version expurgée du titre polémique, où le nom de Zemmour était brouillé. En 1re instance, le 26 octobre 2011, Éric Zemmour fait condamner Youssoupha. Le 25 septembre 2015, Guy Bedos déclare sur France Info :  Zemmour est juif. Mais il veut être plus français que les Français.

France, la grandeur de l’État et le respect culturel de la France . Il explique notamment avoir une nostalgie de l’époque de son enfance, les années 1960, où il y avait une unité culturelle. Pour Éric Zemmour, l’ impuissance  à assimiler les nouveaux immigrés, participe d’un  déclin  français. Le 5 juillet 2014, Zemmour parie que l’équipe allemande de football, à cause de sa  diversité , sera battue par le Brésil. Selon lui en effet,  l’Allemagne, elle gagnait que quand il n’y avait que des dolichocéphales blonds.