Récidivistes : Chroniques de l’humanité ordinaire PDF

Serge Portelli au Forum européen de bioéthique. Il a été conseiller auprès du président de l’Assemblée nationale, doyen des juges d’instruction au tribunal de Créteil et président de chambre près la Cour d’appel de Versailles. Serge Portelli est régulièrement invité par les médias récidivistes : Chroniques de l’humanité ordinaire PDF raison de nombreux ouvrages qu’il a écrit sur les questions de maltraitance des enfants, sur le traitement de la récidive et sur la réforme de la Justice.


Serge Portelli, spécialiste du droit des victimes, raconte ici le parcours chaotique de douze récidivistes. Affaires de vol, de viol et de violence, parfois de meurtre, maladie mentale et addictions de toutes sortes, errances et transgressions, arrestations et condamnations composent les destinées particulières de ces délinquants ou de ces grands  » professionnels « , dont les juges, bien souvent, ne savent rien. De Khaled, le petit voleur de portables, à Guy Georges, dont le parcours est évoqué jusqu’au premier crime, alors qu’il n’était encore  » qu’un récidiviste « , ce livre est une plongée dans la singularité humaine. Parce que l’ignorer, c’est juger à l’aveugle.

Il s’est également révélé être un farouche opposant à Nicolas Sarkozy. Florence Portelli, conseillère régionale d’Île-de-France depuis 2015. Il est l’auteur en 2007 de Ruptures, un livre qui dresse le bilan de Nicolas Sarkozy au Ministère de l’Intérieur. L’ouvrage devait à l’origine être publié par les éditions Michalon avant l’élection présidentielle avant d’être reporté, à cause de  pressions  selon l’auteur, le propriétaire des éditions Michalon étant un ami de Nicolas Sarkozy. Par un communiqué du 20 avril 2007, les éditions Michalon écrivent :  Le 9 février, après lecture et considérant que ce texte était décevant tant par sa forme que par son fond et qu’il était également très similaire à celui publié par nos soins moins d’un an plus tôt, nous avons exprimé notre réserve quant à une éventuelle publication. Nicolas Sarkozy lui reprocha une argumentation excessive et un comportement partisan en estimant que  les Français sont en droit d’attendre un autre comportement d’un magistrat qui doit juger au nom du peuple français et non pas d’une idéologie . Serge Portelli a estimé quant à lui que M.

Sarkozy  essayait de faire peur aux Français et citait  un chiffre grossièrement faux  . Serge Portelli a diagnostiqué un  échec patent  de la politique de Monsieur Sarkozy et une  erreur d’analyse . Dans un article publié sur le Big Bang Blog, Daniel Schneidermann déclare avoir été  très impressionné  par la prestation de Serge Portelli ce jour-là. Création et Prison, Édition de l’Atelier, 1995. Justice et psychiatrie, normes, responsabilité, éthique, Collectif sous la direction de C. Enfants victimes de violences sexuelles : quel devenir ?