Observations Et Memoires Sur La Physique, Sur L’Histoire Naturelle Et Sur Les Arts Et Metiers, Etc PDF

Son nom est lié à la localité de Observations Et Memoires Sur La Physique, Sur L’Histoire Naturelle Et Sur Les Arts Et Metiers, Etc PDF, en Côte-d’Or, dont la seigneurie fut acquise par la famille Leclerc. Il est le fils de Benjamin Leclerc, seigneur de Buffon et de La Mairie, conseiller du roi, président du grenier à sel de Montbard, conseiller au parlement de Bourgogne, et de dame Anne-Christine Marlin. Ils sont mariés depuis un an lorsque Georges-Louis vient au monde.


La famille habite près de la porte de la Boucherie qui commande l’une des portes de Montbard, sur la route de Châtillon et de Dijon. Jean-Marc en 1708, Jeanne en 1710, Anne-Madeleine en 1711 et Claude-Benjamin en 1712. Benjamin Leclerc acquiert également une charge de commissaire général des maréchaussées qu’il revend trois ans plus tard pour une charge de conseiller au parlement de Dijon. Il fait ses humanités au collège des jésuites des Godrans de Dijon, où il a pour condisciple Charles de Brosses. Suivant encore les injonctions de son père, qui le destine probablement à sa succession, Buffon s’inscrit à la faculté de droit de Dijon et y obtient sa licence en 1726. Europe avec son précepteur allemand le naturaliste Nataniel Hickman, et avec lequel il se lie d’amitié.

Mais l’Italie et l’Angleterre furent les deux seuls pays visités dans toute sa vie alors que dans l’oeuvre qu’il va réaliser, il va donner l’impression d’avoir fait le tour du monde. Son voyage est interrompu en 1731, à la mort de sa mère, et il s’installe l’année suivante à Paris, soucieux de s’éloigner de son père, remarié à sa grande fureur à l’âge de cinquante ans avec une jeune fille de vingt-deux ans, Antoinette Nadault. Le menaçant d’un procès, il obtient la libre disposition de sa fortune et récupère des terres que son père avait aliénées. Ses premiers travaux portent sur les mathématiques, son domaine de prédilection, et il présente en 1733 un mémoire à l’Académie des Sciences, dont Maupertuis et Clairaut font un compte rendu élogieux. C’est à cette époque qu’il correspond avec le mathématicien suisse Gabriel Cramer. Il lit plusieurs ouvrages de géométrie particulièrement ceux d’Isaac Newton, dont il traduira la Théorie des fluxions. Maurepas, ministre de la Marine, demande en 1733 à l’Académie une étude sur les bois utilisables pour la construction de navires.

Faute de moyens, les commissaires nommés initialement se récusent, mais Buffon, exploitant forestier à Montbard, est là. De jardin d’apothicaire, il transforme le Jardin royal des plantes en centre de recherche et en musée, faisant planter des arbres qu’on lui fait parvenir du monde entier. Dès lors, il se consacre tout entier à l’histoire naturelle. Il fait forger à Montbard les éléments de l’un des premiers édifices métalliques au monde, la  gloriette du Labyrinthe  ou  gloriette de Buffon . Il l’agrandit entre 1740 et 1780, les travaux étant conduits par l’architecte Latouche.