Ni victime ni coupable, enfin libérés ! PDF

Je n’ai pas vu ce film, et ne connais pas la réalisatrice. Je ne puis émettre d’opinion sur ni victime ni coupable, enfin libérés ! PDF qualité du film. Mais cette sortie me donne une occasion de mettre en ligne un document qui mérite l’effort de sa lecture. J’ignore si c’est un document historique qui a déjà été publié ou non.


L’histoire de Simon Gronowski aurait dû être celle d’un enfant ordinaire dans une famille ordinaire. Mais il est juif. Le 17 mars 1943, il est arrêté par la Gestapo avec sa mère et sa soeur. Le 19 avril, déporté dans le tristement célèbre 20e convoi, il saute du train et s échappe par miracle. Il a onze ans et demi. Sa mère et sa soeur disparaissent à Auschwitz.

L’histoire de Koenraad Tinel n’est pas moins tragique. Son père était un inconditionnel d’Hitler. Il disait à ses deux fils, frères ainés de Koen : « Moi, à votre place, j’irais ». Ils sont allés, ils ont porté l’uniforme et les armes des Waffen-SS, ils ont défendu les idéaux du Fuhrer et sont tombés pour lui.

Enfants de la guerre, Simon et Koen porteront longtemps le poids du passé. Jusqu’à ce que les événéments de la vie les placent l’un en face de l’autre, à près de 80 ans. De cette improbable rencontre naîtra une amitié indéfectibe dont cet ouvrage témoigne, véritable Plaidoyer pour l’humanité.

Mis en mots par Filip Rogiers et Simon Gronowski, en images par Koenraad Tinel et en perpective par David Van Reybrouck, ce récit à quatre mains se débarrasse de tout cliché pour cibler le coeur des hommes, au-delà de toute appartenance raciale, ethnique, religieuse ou idéologique.

Sa source est sure, il provient des archives d’une organisation syndicale policière à présent dissoute, qui disperse ses archives. Je vous préviens, il est glaçant. On a coutume de dire que le crime contre l’humanité qu’a constitué l’extermination des juifs en Europe au cours de la Seconde guerre mondiale est unique en ce qu’il est un crime administratif. Ce n’est pas l’oeuvre d’un fou, car un fou seul n’aurait pas pu tuer autant en aussi peu de temps.

C’est un crime commis à l’aide de la machine administrative, froide, efficace, organisée et insensible. Le document est un pdf, c’est une photocopie de photocopie d’une copie faite au carbone d’un document vieux de 70 ans, d’où sa piètre qualité. Grâce à la gentillesse et à la disponibilités de mes lecteurs, vous trouverez une retranscription de la circulaire ci-dessous, qui respecte dans la mesure du possible la mise en page originale. Seule la page 4 a dû être retranscrite au format pdf, il s’agit d’un tableau, qui cause des problèmes d’affichage selon la taille de l’écran du lecteur. Je n’ai aucun droit de propriété intellectuelle sur ce document, et vu sa nature et son ancienneté, il est libre de droit. Vous pouvez copier le fichier, et en faire ce que vous voulez. La retranscription suivra ce statut et pourra être librement recopiée.

Un dernier mot : il est devenu très à la mode de se lancer à la figure cette période terrible que fut l’Occupation pour insulter son adversaire politique. Je vous remercie de ne pas profiter des commentaires pour faire des parallèles abjects entre une politique menée aujourd’hui, notamment en matière d’immigration -et vous savez combien je suis volontiers critique sur la question- quelle que soit l’indignation que vous pouvez ressentir à ce sujet. Ces prolégomènes seront terminés dès que j’aurai précisé que je publie ce document sans la moindre arrière pensée politique. C’est un document qui mérite d’être public, et internet me fournit l’outil pour vous le livrer tel quel. 173-42 de la préfecture de police du 13 juillet 1942, c’est-à-dire les instructions officielles données à la police, par la voie hiérarchique, pour la réalisation de ladite Rafle du Vel’d’hiv. Publique et des Circonscriptions de Banlieu.

Les Autorités Occupantes ont décidé l’arrestation et le rassemblement d’un certain nombres de Juifs étrangers. Les enfants de moins de 16 ans seront emmenés en même temps que les parents. Union Générale des Israélites de France, carte qui est de couleur bulle ou jaune clair. Ces fiches sont classées par arrondissement et par ordre alphabétique.

Chaque équipe sera compos d’un gardien en tenue et d’un gardien en civil ou d’un inspecteur des Renseignements Généraux ou de la Police Judiciaire. Chaque équipe devra recevoir plusieurs fiches. A cet effet, l’ensemble des fiches d’un arrondissements ou d’une circonscription sera remis par ma Direction ce jour à 21 heures. Les équipes chargées des arrestations devront procéder avec le plus de rapidité possible, sans paroles inutiles et sans commentaires. En outre, au moment de l’arrestation, le bien-fondé ou le mal-fondé de celle-ci n’a pas à être discuté.

C’est vous qui serez responsables des arrestations et examinerez les cas litigieux qui devront être signalés. C’est dans ce ou ces centres que seront examinés par vous les cas douteux. Si vous ne pouvez trancher la question, les intéressés subiront momentanément le sort des autres. Des autobus dont le nombre est indiqué plus lion, seront mis à votre disposition.

En ce qui concerne le camp de Drancy, le contingent prévu doit être de 6. En conséquence, chaque fois que vous ferez un départ pour Drancy, vous ferez connaître le nombre de personnes transportées dans ce camp à l’Etat-Major qui vous préviendra lorsque le maximum sera atteint. Vous dirigerez alors les autobus sur le Vélodrome d’Hiver. Vous affecterez à chaque autobus une escorte suffisante. Les glaces de la voiture devront demeurer fermées et la plate-forme sera réservée au bagages.

Vous rappelerez aux équipes spéciales d’arrestation, en leur donnant lecture, les instructions contenues dans les consignes que vous remettrez à chacune d’elle avant de procéder aux opérations. Vous leur indiquerez également, d’une façon nette, les renseignements qu’ils devront, après chaque arrestation, porter au verso de la fiche afférente à la personne arrêteé. Les fiches des personnes ayant changé d’adresse, et dont la nouvelle résidence est connue à moins que cette dernière ne se trouve dans votre arrondissement. Pour que ma Direction soit informée de la marche des opérations, vous tiendrez au fur et à mesure, à votre Bureau, une comptabilité conforme au classement ci-dessus. Des appels généraux vous seront fréquemment adressés pour la communication de ces renseignements. Parmi les personnes arrêtées, vous distinguerez le nombre de celles conduites à Drancy de celles conduites au Vélodrome d’Hiver.