Musique ! Pour s’y retrouver dans les courants musicaux PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche L’histoire de la musique est l’étude de l’évolution de tous les types de musiques de toutes les régions du monde et de tous les temps. La musique existe depuis les temps les plus reculés, avant même musique ! Pour s’y retrouver dans les courants musicaux PDF premières traces humaines.


Il est difficile de dater, même approximativement, son origine. On ne peut cependant pas avancer une date précise pour l’apparition de la musique. Au début, la musique des hommes qui vivaient sur Terre à ces époques lointaines n’était pas semblable à la nôtre. Les mélodies qu’ils inventaient traduisaient des sentiments, des émotions élémentaires. Leur musique pouvait être gaie ou mélancolique, leur tenir compagnie au travail ou à la guerre.

Elle pouvait être violente ou douce. Elle servait également à communiquer avec les esprits, apaiser les démons, etc. Michel Dauvois et le spécialiste de musique antique Iegor Reznikoff qui s’intéressent aux paysages sonores de trois grottes paléolithiques de l’Ariège : leur étude entre 1983 et 1985 émet l’hypothèse controversée que les peintures sont concentrées dans les endroits des grottes où l’écho est le plus fort. Les phalanges sifflantes sont les premiers  instruments de musique  préhistoriques découverts par des archéologues en 1860, dans la grotte d’Aurignac. Cette carte postale en 1906 illustre un concert de  paléomusique  avec des stalactites et stalagmites des grottes de Luray. D’autres instruments de musique ont pu être confectionnés dans des matières végétales périssables. En septembre 2008, des chercheurs mettent au jour dans la grotte de Hohle Fels en Allemagne trois flûtes en ivoire de mammouth, en os de cygne et en os de vautour.

Certaines légendes vantent les vertus de la musique, tantôt maléfique, parfois bénéfique. Ainsi la légende d’Orphée, dont la femme, Eurydice, fut mordue par un serpent le jour même de ses noces. Orphée descend alors aux Enfers, et charme par la douceur de son chant les divinités infernales qui lui rendent son épouse. Mais il n’existait alors aucune règle. C’est alors en Chine que l’on a retrouvé les premières traces de théorie musicale, qui dateraient d’environ dix siècles av.

Le poète chinois Liù-Wei raconte que selon la légende, 2 500 ans avant notre ère sous le règne de l’empereur Huángdì, ce dernier chargea un maître de musique à la Cour d’une mission difficile : lui ramener le secret du chant des oiseaux qui vivaient dans une région reculée où les oiseaux chantaient comme nulle part ailleurs. Les Chinois de cette époque avaient déjà de nombreux instruments de musique à disposition comme des cloches chinoises et des tambours, des orgues à bouche, des flûtes, des cithare chinoises ressemblant à des mandolines et un luth primitif au son très doux fait d’une longue et étroite pièce de bois sur laquelle des cordes étaient tendues. Dès les temps anciens, la musique accompagnait toutes les cérémonies. Article détaillé : Histoire de la musique classique occidentale.