Moralement correct PDF

Pourtant, ces hommes de foi ne sont pas à l’abri d’une rencontre amoureuse qui les oblige parfois à vivre dans le mensonge pour ne pas risquer de perdre moralement correct PDF ministère. La relation amoureuse que j’entretiens dynamise ma façon d’être prêtre et me rend plus attentif aux autres. Depuis plus de quinze ans, ce prêtre catholique vit une relation secrète avec sa compagne.


Les bouleversements survenus dans les années 1960-1980 ont profondément modifié les mentalités. Les principes de la morale traditionnelle ont laissé la place au « moralement correct », les valeurs communes aux intérêts individuels. Se pose alors la question : peut-on encore vivre ensemble ?

Tous les Français, naguère, étaient élevés selon des valeurs identiques. Il existait une France de gauche et une France de droite, une France laïque et une France chrétienne, mais la morale de l’instituteur ressemblait à celle du curé.
A partir des années 1970, sous l’effet d’une double révolution – celle de la société et celle des idées -, chacun a pris l’habitude de définir ses propres critères du bien et du mal. Le résultat, aujourd’hui, c’est que les règles collectives s’effacent, ouvrant la porte à une société éclatée, où le seul guide est l’intérêt personnel. Une tendance encouragée par le moralement correct qui prêche le principe de plaisir, le droit à la différence, le devoir de tolérance, la transgression des traditions, la relativité des conventions.
Mais peut-on vivre sans valeurs partagées ? Pour sortir de la crise qui se manifeste des banlieues à l’école, de l’Etat à la famille, du travail à la culture, il faudra bien réinventer des codes communs.

Jean Sévillia est l’auteur de biographies et d’essais historiques plébiscités par les lecteurs : Zita impératrice courage, Le Terrorisme intellectuel, Historiquement correct, Quand les catholiques étaient hors la loi.

« Règne du tout-à-l’égo, déclin de la famille, glorification de la technique, déliquescence de la foi : en un demi-siècle, la société française a changé de visage. Jean Sévillia [..] est un des rares essayistes français à analyser le phénomène en profondeur, à le mettre en perspective historique et politique et à tenter de le dépasser. »

Le Figaro Magazine

« Enfin un sociologue au chevet de la société ! »

La Manche Libre

Dans sa paroisse de l’est de la France, il célèbre la messe et prie chaque jour mais n’implore ni pardon, ni miséricorde. En France, le nombre de prêtres ne cesse de baisser : ils sont actuellement près de 14 000 hommes de foi dont la moyenne d’âge est de 70 ans. Pour environ cent ordinations, quinze à vingt prêtres décident de quitter le ministère, chaque année. Ils seraient aujourd’hui quelques centaines de prêtres en France à vivre une romance, tous tiraillés entre leur engagement vis-à-vis de l’Eglise et leur amour pour une personne singulière. Face à cette  discipline  ecclésiastique du célibat, certains prêtres gardent le silence sur leur relation avec une compagne ou un compagnon.

De son vivant, mon ami n’a jamais souhaité quitter le sacerdoce, regrette Dominique Venturini, 89 ans. Il considérait qu’il avait pris un engagement vis-à-vis du Christ qu’il ne pouvait trahir. Amante d’un prêtre pendant quarante ans, Dominique Venturini a vécu cette relation dans la clandestinité pendant toute sa vie. Les femmes n’osent pas révéler leur histoire, de crainte que certains fouillent dans leur vie et découvrent l’identité du prêtre avec qui elles entretiennent une relation, explique-t-elle. Elles se sentent seules et ont le sentiment que leur amant souffre moins qu’elles puisqu’il est entouré de ses paroissiens et vit de sa passion pour Dieu. Aux yeux de Mgr Podvin, le porte-parole de la conférence des évêques de France, la renonciation au célibat n’est pas cohérente.