Mines, carrieres et metallurgie dans la France medievale PDF

Por qué mines, carrieres et metallurgie dans la France medievale PDF tu viaje con minube? Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.


Elle peut être à ciel ouvert ou souterraine. France, c’est le code minier qui définit cela. En France, il y a eu de très nombreuses mines dans presque toutes les régions. Ancienne mine d’or de Skidoo, dans la Vallée de la Mort en Californie. On trouve la trace dès la très haute antiquité de l’exploitation des mines d’argent du Laurion, à une cinquantaine de kilomètres au sud d’Athènes. Hispanie ainsi que dans les Balkans en Dalmatie et en Mésie et plus tard en Dacie.

Mines et forges de Baigorry,original de 1787 refrappé en 1970. Le Moyen Âge a vu l’exploitation de mines dans presque tous les pays d’Europe, que ce soit des mines de fer ou de non ferreux. La demande de plus en plus importante, la possibilité de traiter des minerais moins fusibles, ont conduit à rechercher des gisements plus abondants même si leur qualité était moindre. Dans la majorité des cas, les métaux non-ferreux provenaient de mines ouvertes pour produire de l’argent presque à partir de minerais complexes tels que des sulfures de cuivre et de plomb. Harz, en Forêt-Noire et dans les Vosges. Italie, en Europe centrale et en France. Italie continue d’être un producteur important.

Cependant, l’Europe centrale, en particulier la Bohême, prend la première place. France et en Italie, mais qui reste forte en Europe centrale. C’est le cas de Jacques Cœur ou encore de Jacob Fugger. L’activité est souvent saisonnière, complémentaire aux cultures, à la pêche et à la chasse.

Ce nombre a doublé en dix ans. L’exploitation des mines pose de nombreux problèmes, et fait donc intervenir de nombreux domaines des sciences. Les mines de charbon sont organisées par étages à partir desquels on exploite les couches. Chaque mineur creuse une couche pour en extraire le charbon que l’on charge ensuite dans des berlines. Ce travail est très difficile car il faut creuser de façon à ne pas faire effondrer la galerie, en plus de cela, il y règne une chaleur étouffante, car il n’y a quasiment pas d’air qui circule. Il s’appuie sur la Géophysique et la Résistance des matériaux et sur les ressources locales disponibles, en prenant de plus en plus en compte, en amont les besoins de renaturation et restauration écopaysagère du site en fin de vie, voire durant les différentes phases de l’exploitation.

Les enfants étaient fréquemment employés pour descendre dans les mines de charbon. Il existe différents cas de figure pour atteindre le gisement à exploiter et permettre l’évacuation des produits. C’est la solution la plus coûteuse pour l’exploitation et la moins rentable, c’est aussi la majorité des cas. Le cas de la mine de fer de Saint-Rémy-sur-Orne, en Normandie, est intéressant puisqu’une partie du gisement est au-dessus du carreau de la mine. Le puits dessert les différents étages d’exploitation, chaque niveau s’appelle une recette ou accrochage. On distingue les tailles des travers-bancs.

Les tailles servent directement à l’exploitation du gisement. En général pour exploiter un gisement on creuse une galerie de tête la plus haute et une galerie de base la plus basse. Le gisement est découpé en panneaux entre ces deux galeries et délimités par des tailles transversales les joignant. En effet en général les puits sont foncés non dans le gisement mais à l’extérieur dans le rocher. Le même raisonnement vaut pour les mines exploitées à flanc de coteau.