Merveilleux et spiritualité PDF

Use LoopiaWHOIS to view the domain holder’s public information. Are you the owner of the domain and want to get started? Login to Loopia Customer zone and actualize your plan. Register domains at Loopia Protect merveilleux et spiritualité PDF company name, brands and ideas as domains at one of the largest domain providers in Scandinavia.


La spiritualité dépasse largement le cadre des religions et des dogmes. En tant qu’activité de l’esprit, elle est abordée ici sous l’angle de ses relations laïques avec le merveilleux. Par contraste ou par complémentarité, la spiritualité est approchée avec des notions limitrophes comme le « sacré « , la  » religion « , l' » inexpliqué « ,  » l’invisible  » ou l' » irréel « . En regard, le merveilleux apparaît souvent comme une catégorie psychologique, une façon d’envisager le inonde et le rapport du sujet au monde, le mettant en relation avec le divin, l’âme et l’esprit. A mi-chemin entre spiritualité de l’immanence et imagination, entre spiritualité et connaissance, cette perspective s’affiche nettement diachronique, car inscrite dans le temps, et très pluridisciplinaire. Ce volume contient des études sur le Moyen-Age, période d’interrogations intenses du sacré et de la merveille mais aussi d’inquiétudes spirituelles profondes. Il évoque la rencontre du merveilleux et de la spiritualité au quotidien, dans l’expérience ou dans l’altérité, en explorant des domaines étrangers, voire étranges. Il traite des problématiques des XIXe – XXe siècles depuis le romantisme jusqu’à la fantasy, expression la plus actuelle du merveilleux. Merveilleux et spiritualité se révèle comme voyage ou comme mouvement et dynamique, comme dimensions anthropologique, esthétique, artistique, littéraire en dialogue permanent.

Our full-featured web hosting packages include everything you need to get started with your website, email, blog and online store. Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. La notion de soi revêt plusieurs sens. Le Soi constitue une réponse proposée par certaines traditions spirituelles à la question  Qui suis-je ? Dans ce contexte, le Soi n’est pas celui qui dit  moi  ou  je . Le Soi serait la nature essentielle de l’être humain, au-delà de l’ego.

Socrate, la suprême réalité de notre moi. C’est à cela plutôt qu’à toute manifestation dérivée de l’affectivité ou de l’activité mentale qu’appartiendrait vraiment le nom d’âme. Paix, amour, béatitude, connaissance, anéantissement du moi au sein de la toute-puissante vérité, ces multiples affirmations issues du niveau psychique expriment seulement la réponse des fonctions affectives et intellectuelles qu’irradie la clarté axiale. Quant à la conscience établie en son foyer, elle ne prend appui ni sur l’amour, ni sur la paix des sens ou de l’intellect. Expression fréquente dans les Yoga-sûtra, elle désigne le principe conscient au-delà de l’activité du mental.

Chaque fois que vous êtes l’observateur de votre mental, vous dégagez votre conscience des formes du mental et celle-ci devient alors ce qu’on appelle l’observateur ou encore le témoin. Par conséquent, le témoin – conscience pure au-delà de toute forme – se renforce et les élaborations du mental faiblissent. Socrate, la Connaissance de soi est une connaissance d’un type particulier dans la mesure où le sujet connaissant et l’objet à connaître s’y confondent. Une telle démarche demanderait d’abandonner les préjugés de toutes sortes, les modes de penser familiers, d’aborder chaque instant d’une manière neuve, pour qu’alors puisse œuvrer une conscience originelle  inconditionnée , vierge de tout dogme ou d’idée préconçue. Quelques méthodes sont proposées à cet effet.

Les approches spirituelles proposent généralement des exercices de purification, de prières, de méditation. Il n’existe point de psychotechniques véritables conduisant à la libération – Mokṣa. La révélation du Soi est parfois comparée à l’effet d’un interrupteur électrique : la pièce qui était dans la pénombre est soudainement et sans transition baignée de lumière. L’introspection est une approche qui consiste à explorer le mystère personnel et la mécanique mentale a posteriori. Cette phase introspective, qui conduit notamment à repérer en soi des déséquilibres, ne peut cependant conduire à une véritable connaissance de soi que si elle s’accompagne d’un travail de rééquilibrage.