Mémoires d’Agrippine PDF

Rome antique, autant auprès des spécialistes que du grand public. Il est l’auteur de nombreuses mémoires d’Agrippine PDF sur la civilisation romaine, dont plusieurs volumes dans la collection universitaire Que sais-je ?


Sa vie durant, il milite, avec sa collègue Jacqueline de Romilly, pour la sauvegarde de l’enseignement des humanités dans l’enseignement secondaire. C’est à la Grèce que l’on doit le nom et la notion même de mythologie. L’esprit hellène opposait, comme deux modes antithétiques de la pensée, le logos et le mythos, le  raisonnement  et le  mythe . David Grimal et de la saxophoniste et compositrice Alexandra Grimal. La littérature latine, PUF Que sais-je ? La mythologie grecque, PUF Que sais-je ?

L’art des jardins, PUF Que sais-je ? Les villes romaines, PUF Que sais-je ? La vie de la Rome antique, PUF, coll. Le siècle d’Auguste, PUF Que sais-je ?

L’amour à Rome, Belles Lettres, 1979? Le théâtre antique, PUF Que sais-je ? Histoire de Rome, Mille et une nuits, 2003. Allocution à l’occasion du décès de M.

Comité d’honneur de l’Asselaf , sur asselaf. Pierre Grimal, Récits et légendes de l’Olympe, Larousse, coll. D’après  Florence Dupont : « Rome ne s’est pas faite en un peuple » , sur Lepoint. L’Institut d’études occidentales lance un appel aux enseignants , sur lemonde. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 7 février 2019 à 18:16. Claude et la mère de Britannicus en 41. La Vie des douze Césars de Suétone et surtout le livre XI des Annales de Tacite sont les principales sources latines couvrant cette période. Il n’est pas toujours aisé de distinguer la part de la calomnie de celle d’une recherche historique solide. Les deux historiens étaient certainement influencés par la société dans laquelle ils vivaient et pour laquelle ils écrivaient. Cette statue serait inspirée du groupe de Céphisodote l’Ancien Eiréné portant Ploutos.

En l’absence de sources antiques, on ignore tout de Messaline avant qu’elle soit impératrice, sauf son ascendance. Tous les historiens s’accordent pour situer son mariage avec Claude sous Caligula, peu avant 41 selon Ronald Syme, peut-être lors du consulat de Claude en 37 pour C. Messaline devient impératrice après la proclamation de Claude le 24 janvier 41. Messaline par Eugène Cyrille Brunet, 1884. Messaline est célèbre pour son appétit sexuel hors du commun, voire sa nymphomanie.

Messaline est ainsi devenue l’incarnation même de la luxure et du scandale. L’historienne Catherine Salles relativise, elle aussi, la débauche de Messaline, en relevant qu’elle n’était au fond pas si inhabituelle que cela. Si l’histoire a noirci le personnage de Messaline, le comportement qu’on lui attribue n’est pas sans équivalent dans la société impériale. Certaines matrones se font inscrire ouvertement parmi les prostituées recensées par les autorités de police. Messaline désirait en faire son amant. Devant le refus obstiné de Mnester, elle demanda à Claude de lui donner l’ordre d’exécuter tous ceux qu’elle désirerait. Par crédulité, complaisance ou désintérêt, l’empereur accéda à la demande pressante de son épouse.

Après la disparition de Caligula, Claude décida de faire disparaître le souvenir du tyran et ordonna de retirer les pièces de monnaie que son prédécesseur avait fait frapper. Elle est donc rapidement devenue une intermédiaire privilégiée pour accéder à l’empereur. Elle se fait alors manipuler par l’affranchi Narcisse avant que dans un ultime retournement, celui-ci ne s’en débarrasse. L’explication cadre assez bien avec un autre reproche fait à Messaline, sa cruauté.