Louis-Philippe : Roi des Français, 1830-1848 PDF

Le style Louis-Philippe se situe pendant la période appelée Monarchie de Juillet sous le règne de Louis-Philippe de 1830 à 1848. Louis-Philippe Ier, roi des Français de 1830 à 1848. Politique Après les émeutes dites des  Trois Glorieuses, la Monarchie de Juillet succède à la période Restauration. Louis-Philippe Ier est louis-Philippe : Roi des Français, 1830-1848 PDF  roi des Français  .


Pendant presque mille quatre cents ans, des rois se sont succédé de manière quasiment ininterrompue sur le trône de France. Ils étaient issus de trois célèbres dynasties, les Mérovingiens, les Carolingiens et les Capétiens. A travers l’épopée tumultueuse de leurs vies et de leurs règnes, où se révèlent des personnalités diverses et parfois controversées, renaissent avec un grand éclat les heures les plus prestigieuses et les plus exaltantes de notre Histoire. Né sous Louis XV, fils de Philippe-Egalité, général de la Révolution, exilé pour échapper à la guillotine, le futur Louis-Philippe connut dès son plus jeune âge une existence extraordinairement aventureuse, parfois misérable, voyagea même jusqu’en Laponie et en Amérique. Rentré en France en 1814, il se rendit populaire par son libéralisme et, après la chute de Charles X, fut proclamé roi des Français à cinquante-sept ans. Intelligent, secret, à la fois impérieux et débonnaire, aucun roi en France ne fut plus que lui vilipendé, tourné en dérision, menacé dans sa vie. Malgré de nombreux attentats, un climat social tendu, le bouillonnement des esprits hantés par le pouvoir de l’argent, l’hostilité des légitimistes et des républicains, les intrigues des sociétés secrètes, il sut remarquablement gouverner la France et développer son économie.

La Monarchie de Juillet prend fin à la suite de la Révolution des 23, 24 et 25 février 1848 lorsque les Parisiens se soulèvent, obligeant le roi à abdiquer. Ce régime sera remplacé par la Seconde République. Culture La période de souveraineté Louis-Philippe coïncide pour sa première partie avec le règne du romantisme. Le peintre Eugène Delacroix exprime une vision romantique des choses.

Dans un second temps, le réalisme connaît un essor important. En réaction contre le sentimentalisme romantique, ce courant cherche à dépeindre la réalité telle qu’elle est. En architecture, Viollet-le-Duc pose les bases de l’architecture moderne. Son œuvre est empreinte de romantisme accentué par le style néogothique qu’il emploie.

Le style Louis-Philippe est animé par un souci de confort et d’économie. Il est le prolongement direct du style Restauration dont il conserve les lignes sobres, mais pas l’élégance raffinée. 1840, le goût pour les pastiches annonce le style Second Empire et l’éclectisme tout comme, en Angleterre, le style victorien. Le style ne brille pas par son originalité : il est vrai que l’industrialisation, amenant la fabrication de meubles en série, se fait au détriment de l’ornementation. Parmi les créations du style Louis-Philippe on trouve le fauteuil crapaud, le motif  cuisse de grenouille  et le  pied parapluie  : on les trouve dans le piétement des meubles et des sièges.

On trouve toujours le  pied en sabre  du style Empire. En effet les innovations majeures sont techniques, à savoir que leurs piétements sont souvent munis de roulettes et la garniture de leur assise est rembourrée de crins ou de ressorts. Le fauteuil gondole est très fréquent ainsi que le fauteuil à dossier droit. Les canapés sont généralement à deux ou trois places. La méridienne est toujours très populaire.

Les tables et guéridons Les tables sont souvent de formes rondes ou ovales. Il y a aussi des petites tables de salon. Le piétement se finit généralement par un trépied aux formes imposantes. Les consoles d’appui ont souvent un dessus en marbre, des pieds sinueux et massifs terminés par des volutes et un socle massif lui aussi. Les armoires et commodes Les armoires sont plutôt d’apparence massive avec ses plinthes et sa corniche en doucine. On trouve des buffets dessertes et des bibliothèques.

Les meubles à écrire Le bureau plat et le bureau de ministre ainsi que le bureau à cylindre sont toujours plébiscités. Le bureau en dos d’âne qui avait disparu depuis l’Empire fait son retour. On trouve de petits bureaux et secrétaires. On peut noter cependant que la traverse inférieure est plus haute. Le fauteuil crapaud : il est entièrement recouvert de tissu et ne laisse pas apparaître le bois.