LES PREMIERES FOIS DE LEO ET POPI PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Après 1918, les éditions Bayard éditent des romans populaires anti-bolcheviks. La Maison de la Bonne LES PREMIERES FOIS DE LEO ET POPI PDF, nom initial du groupe, est fondée en juillet 1873.


Le premier titre, Le Pèlerin, a vu le jour en juillet 1873. La Maison de la Bonne Presse est achetée par M. Paul Feron-Vrau, un proche intime des Augustins, quinze mois avant le vote de la Loi sur les Associations qui devait dépouiller les Congrégations religieuses. Le Sanctuaire, hebdomadaire illustré des enfants de chœur, est fondé en 1911. L’entreprise porte le nom de Maison de la Bonne Presse jusqu’en 1969.

Le nom du groupe, jugé un peu désuet et pouvant laisser entendre que la concurrence dans son ensemble constituait de la  mauvaise presse , change alors en 1970 pour Bayard Presse. Le groupe se dote d’un nouveau logo où les initiales BP disparaissent. Aujourd’hui, Bayard poursuit son développement à l’international et en régions avec 36 millions de lecteurs dans le monde, 5 millions d’abonnés, plus de 150 magazines, dont 72 en France, 8 millions de livres vendus chaque année. Le Noël a été lancé en 1895. L’heddomadaire s’adressait à l’origine aux enfants. Le no 22 du jeudi 22 août 1895 le présente comme étant le  journal des enfants. Son contenu aborde des sujets variés : contes, voyages, sciences, beaux-arts, vies des saints, aventures, rebus et jeux.

Le no 771 du 1er janvier 1910 le présente comme une  revue hebdomadaire pour l’enfance et la jeunesse . Cet hebdomadaire était édité à destination des jeunes filles et des jeunes gens. En tout, 32 pages, parfois : 36. Le no 821 du jeudi 22 décembre 1910 compte 42 pages. Le no 2063 du 3 janvier 1935 le présente comme une  revue hebdomadaire pour les jeunes filles . Dieu protège la France  a disparu. Ajoutons une demi page de publicité !

Le Noël n’est pas seulement une revue, c’est un mouvement de jeunesse qui a son histoire, son esprit, ses traditions, sa discipline, ses méthodes, ses œuvres. Le pseudonyme du Directeur à cette époque est : Noëllet. Union Noëliste : Association Amicale sous le Patronage de sainte Jeanne d’Arc. Favorisée d’une Indulgence plénière à gagner le 25 décembre.

Le Noël et La Maison : 50 fr. Le Noël et L’Etoile Noëliste : 60 fr. Le Noël, La Maison et L’Etoile Noëliste : 75 fr. L’Étoile Noëliste a été lancé le 1er janvier 1914. Cet hebdomadaire illustré féminin était édité à destination des enfants à partir de 6 ans. Les jeunes filles, à partir de quinze ans, étaient invitées à s’abonner au Noël.

Au-dessus d’une étoile surmontant le titre de la revue, l’inscription : DIEU PROTEGE LA FRANCE. Celle-ci disparaît à compter du 18 avril 1935, à l’occasion d’une modification de la couverture de la revue. Ces dernières étaient invitées à se regrouper et à former des Comités, à participer aux prières et aux bonne œuvres recommandées par la revue. Coût de l’abonnement annuel en décembre 1919 : France, 15fr. Sa parution s’arrête au no 31 quelques mois plus tard avec la Grande guerre. De la même manière que Bayard devient Jean et Paul, en zone libre, à partir du 22 décembre 1940, Bernadette change de nom et devient Marie-France à compter de janvier 1941.