Les Misérables – Tome III – Marius PDF

Cet article est une ébauche concernant la littérature les Misérables – Tome III – Marius PDF et un personnage de fiction. Euphrasie, est l’un des personnages du roman Les Misérables de 1862 de Victor Hugo. Son nom est devenu synonyme d’enfant maltraité, exploité par des adultes, notamment pour les tâches domestiques.


Ce livre est une oeuvre du domaine public éditée au format numérique par Ebooks libres et gratuits. L’achat de l’édition Kindle inclut le téléchargement via un réseau sans fil sur votre liseuse et vos applications de lecture Kindle.

Fantine est abandonnée par Tholomyès à Paris en août 1817. Pour subvenir aux besoins de son enfant, elle doit travailler et, pour cela, décide de regagner sa ville natale, Montreuil-sur-Mer, en mai 1818. Devant le lit où Fantine expire en février 1823, Jean Valjean, devenu maire de Montreuil, fait la promesse à la morte de s’occuper de Cosette :  Que pouvait dire cet homme qui était réprouvé, à cette femme qui était morte ? Ouest, près du Jardin du Luxembourg.

Lors de ses promenades quotidiennes avec Jean Valjean au Luxembourg, Cosette remarque un beau jeune homme d’une vingtaine d’années, Marius, et ils tombent amoureux un beau jour de juin 1831 sans s’être dit un mot et sans rien connaître l’un de l’autre. Ce qui n’échappe pas à Jean Valjean qui déménage pour aller s’installer dans sa maison de la rue Plumet dans le quartier des Invalides, ce qui fait que Marius perd la trace de Cosette. C’est grâce à Éponine, la fille aînée des Thénardier, à laquelle il demande en février 1832 de chercher l’adresse de Cosette que Marius retrouve enfin celle-ci à la mi-avril 1832 dans le jardin de la maison de la rue Plumet. Cosette et Marius se marient en février 1833 au prix du sacrifice de Valjean.

Cosette ne découvre la véritable identité de Jean Valjean ainsi que le nom de sa mère que dans les ultimes pages du roman, juste avant que Jean Valjean expire en juin 1833. Cosette et sa poupée Catherine offerte par Jean Valjean. Huile sur toile de Léon Comerre. Plâtre patiné de Cosette par Marthe La-Fizeliere-Ritti, musée des beaux-arts de Besançon. Les Misérables, tome I, livre IV, chapitre I. Pour pouvoir déménager rapidement, se sachant toujours recherché par Javert. Aventures de la lettre U livrée aux conjectures.

C’est en fait un mouchoir appartenant à Jean Valjean avec les initiales de son patronyme d’emprunt  Ultime Fauchelevent  déclaré au couvent où il avait été embauché comme jardinier en 1824, pseudo frère du jardinier en place, le  vieux Fauchelevent . Marier les destins : une ethnocritique des Misérables, Nancy, Presses universitaires de Nancy, coll. Cosette : un personnage qui n’existe pas , dans Lire Les Misérables, Paris, José Corti, 1985, 272 p. L’éducation des filles au temps de George Sand, Arras, Artois presses université, coll. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 7 février 2019 à 13:52. Javert est l’un des personnages du roman Les Misérables de Victor Hugo. Il est inspecteur de police et l’ennemi juré de l’ex-forçat Jean Valjean en rupture de ban et que de ce fait il pourchasse sans trêve. Fils d’une tireuse de cartes, dont le mari est aux galères, Javert est né dans une prison.

En grandissant, il pensa qu’il était en dehors de la société et désespéra d’y entrer à jamais. En même temps, il se sentait je ne sais quel fond de rigidité, de régularité et de probité, compliqué d’une inexprimable haine pour cette race de bohèmes dont il était. Hugo complète ainsi le portrait de Javert :  Les paysans asturiens sont convaincus que dans toute portée de louve il y a un chien, lequel est tué par la mère, sans quoi en grandissant il dévorerait les autres petits. Javert ne vit que pour faire respecter les lois. En 1820, il est affecté à Montreuil-sur-Mer. Il est le seul dans la ville à suspecter le respectable manufacturier M.