Les luths (Occident) PDF

Un parchemin est une peau d’animal, généralement de mouton, parfois de chèvre ou de veau, qui est apprêtée spécialement pour servir de support à l’écriture. Par extension, il en est venu à désigner aussi tout document écrit sur ce les luths (Occident) PDF de support. Moyen Âge pour les manuscrits et les chartes, jusqu’à ce qu’il soit à son tour détrôné par le papier. Son usage persista par la suite de façon plus restreinte, à cause de son coût très élevé.


Illustré de nombreuses photos couleur, ce catalogue propose une description précise (mesures, matériaux, datation, etc.) de quelque soixante-dix-huit luths, archiluths, théorbes et instruments de cette famille. Des plus anciens, comme ce luth de Laux Maler construit à Bologne vers 1530, aux plus récents (copies ou inventions contemporaines datant de la renaissance de la musique ancienne dans les années 1950), en passant par les magnifiques instruments des écoles de Padoue et de Venise des XVIe et XVIIe siècles, c’est l’une des plus importantes collections publiques de luths occidentaux qui se trouve ici présentée et étudiée. Le sommaire – Les luths anciens – Les instruments construits au XXe siècle – Les instruments d’authenticité douteuse – Les instruments en dépôt – Eléments bibliographiques – Index par numéro d’inventaire des instruments – Index des noms de facteurs – Index des lieux d’origine des instruments.

Le mot parchemin est cité par Paul de Tarse dans le Nouveau Testament, 2 Tim. 4, 13 :  En venant, rapporte-moi le manteau que j’ai laissé à Troas chez Carpos, ainsi que les livres, surtout les parchemins . Echarnage et ponçage du parchemin, sur la herse . Par la suite elles sont trempées dans un bain de chaux, raclées à l’aide d’un couteau pour ôter facilement les poils et les restes de chair et enfin amincies, polies et blanchies avec une pierre ponce et de la poudre de craie. Le parchemin est découpé en feuilles. Les parchemins en peau de veau mort-né, d’une structure très fine, sont appelés vélins.

Ils diffèrent des parchemins par leur aspect demi-transparent. Ils sont fabriqués à partir de très jeunes veaux, les plus beaux et les plus recherchés provenant en général du fœtus. Le parchemin est un support complexe à fabriquer, cher, mais extrêmement durable. Si les papiers habituels jaunissent en quelques années, on trouve aux archives nationales quantité de parchemins encore parfaitement blancs, et dont l’encre est parfaitement noire. Aussi, il offre l’avantage d’être plus résistant et permet le pliage. Support onéreux, on évitait de le gaspiller.

Aussi, on réparait les peaux abîmées avec du fil et on réutilisait les vieux parchemins après que l’écriture en avait été grattée : on les appelle les palimpsestes. Grande Chartreuse, Université de Saint-Étienne, 2004, p. Autres sources : Les Manuscrits de la Grande Chartreuse et leurs enluminures, La copie des manuscrits, Roissard, Grenoble, 1984, p. Histoire de l’édition française 1, Le Livre conquérant : du Moyen Âge au milieu du XVIIe siècle, Promodis, Paris, 1983, p. 14, 1976, Comment on fabriquait les manuscrits, p. Ludovic Nobel, Introduction au Nouveau Testament, éditions du Cerf, 2017, p.

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 6 février 2019 à 18:25. Cet article est une ébauche concernant la musique. La musique égyptienne a toujours été une partie importante de la culture égyptienne.