Les Découvreurs PDF

Bien que la société de production Procidis les Découvreurs PDF française, de nombreux pays ont participé à la réalisation de cette série. Comme dans les opus précédents, le design des personnages est réalisé par Jean Barbaud. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 26 janvier 2019 à 10:58.


Sous une forme vivante, enlevée, très personnelle, Les Découvreurs raconte la plus grande épopée de l’homme : celle de sa quête pour découvrir le monde qui l’entoure. Daniel Boorstin s’écarte volontairement de la traditionnelle et fastidieuse énumération des batailles, des naissances d’empires et des grands règnes : avec lui, l’histoire de notre monde devient une féerie de découvertes et de commencements. En chaque découverte d’importance, que ce soit celle de l’Amérique par Christophe Colomb ou celle de la relativité par Einstein, il voit un épisode d’une biographie. Les héros de la saga qu’il nous raconte sont des hommes dotés d’une insatiable frénésie de connaissance et d’un courage exemplaire pour affronter l’inconnu. Daniel Boorstin nous fait découvrir sous un jour nouveau des noms familiers : Hérodote, Ptolémée, Marco Polo, Copernic, Newton, Marx, Freud, et ressuscite également quelques figures remarquables oubliées de l’histoire. Pour quelles raisons les Chinois n’ont-ils pas découvert l’Amérique ? Pourquoi les peuples ont-ils mis si longtemps à apprendre que la terre tourne autour du soleil ? Comment a débuté l’étude des sciences économiques ? Quand et pourquoi les peuples ont-ils commencé à fouiller la terre pour connaître le passé ? Telles sont quelques-unes des fascinantes questions auxquelles répond ce livre. L’histoire qu’il nous raconte est sans fin. Car, pour les découvreurs, « le monde entier est encore une Amérique. Et les mots terra incognita sont bien les plus prometteurs que l’on ait jamais écrits sur les cartes de la connaissance humaine « . @@Bio : Ancien élève de Harvard et d’Oxford, Daniel Boorstin a enseigné l’histoire à Harvard, à l’université de Chicago, puis aux universités de Rome, de Kyôto, de Cambridge et à la Sorbonne où il inaugura la chaire d’histoire américaine. Longtemps directeur de la prestigieuse bibliothèque du Congrès à Washington, il est considéré comme un des plus grands historiens américains contemporains.

Originaire d’un milieu simple, Albert Barillé enchaîna dès son plus jeune âge diverses fonctions précaires, ses parents n’ayant pas les moyens de lui financer des études. Son premier travail dans l’audiovisuel sera la production et la distribution dans les années 1950 de longs-métrages en Amérique latine. Dans les années 1960, Albert Barillé décide d’orienter sa société de production vers la télévision, qui lui semble être l’avenir. Il voudrait distribuer des films pour les enfants, mais peu lui donnent satisfaction. En 1969, Albert Barillé crée Colargol, série d’animation destinée aux enfants.

D’ailleurs, au Québec, Colargol est le seul connu parmi ces trois. Il crée en 1978, toujours avec la société de production Procidis, la première série animée d’une longue saga future : Il était une fois l’Homme. Celle-ci eut un grand succès dès son lancement. S’ensuivirent six autres séries, toujours avec la même vocation d’apprendre aux enfants, et reprenant des personnages désormais connus, notamment Maestro soutenu par la voix de Roger Carel. Sept séries constituent donc la saga  Il était une fois  : sur l’homme, l’espace, la vie, les Amériques, les découvreurs, les explorateurs, et la Terre.