Les coups d’Etat militaires en Afrique noire PDF

Sémantique des Possibles Argumentatifs et Analyse Linguistique les coups d’Etat militaires en Afrique noire PDF Discours. Les identités culturelles dans le discours publicitaire. Résumé Cet article traite des différents emplois que les acteurs politiques font de la métaphore dans leurs discours publics en Afrique Noire Francophone.


Il décrit les types et les formes grammaticales de la métaphore utilisés et analyse leurs fonctions en termes de valorisation ou de dévalorisation de l’adversaire politique. The analysis tries to show for which purposes the different actors of politics use metaphor in their daily activities. The work indicates the different occurrences of types and grammatical categories of metaphor in the processes of valorization or devalorization of candidates. De plus en plus, la métaphore s’impose dans le paysage politique en Afrique Noire Francophone.

La montée de  l’extrémisme  dans les prises de position politique devient récurrente et la métaphore joue un rôle déterminant. La compréhension de la métaphore en politique est largement contextuelle. Dans le cadre de cet article, nous la considérons comme toute image sans outil de comparaison qui associe une personne, un lieu, un temps ou un terme à un autre appartenant à un champ lexical différent afin d’accomplir une fonction subjective de valorisation ou de dévalorisation de l’adversaire politique. Dans ce cas, l’implicite est réduit et on parle également de métaphore explicite dite aussi in præsentia. Sa forme grammaticale récurrente est une apposition ou un prédicat de verbe. En Côte d’Ivoire, tout au long de la crise politico-militaire qui va des années 2001 à 2011, le discours des belligérants était explicitement métaphorique. Par exemple, on a entendu dire que  Les pro-Gbagbo1 sont des bouchers .

Pendant les Présidentielles de 2010 au Burkina Faso, un slogan de l’opposition était : Hama Arba Diallo est l’homme qu’il faut, il a les mains propres. Nous parlons de métaphore directe en référence au cas où seul le comparant est exprimé. On retrouve cette forme de métaphore aussi dans la campagne présidentielle de 2010 en Côte d’Ivoire où le candidat Laurent Gbagbo disait à ses partisans : Prenez l’original, ne prenez pas la photocopie6. 2011, une situation de dissension au sujet de la candidature unique de l’opposition.

Dans ce contexte, on a pu entendre : Nous appelons le Vieux à la raison9. En matière de stigmatisation, on a entendu la classe politique anti-impérialiste dire pendant les présidentielles de 2010 en Côte d’Ivoire ou de 2009 au Gabon : Alassane Ouattara est le candidat de l’extérieur  ou encore Ali Bongo est le candidat du pouvoir. En République de Guinée, les populations s’interrogent : Où est passé le riz du changement du Gouvernement Alpha Condé? Condé de distribuer du riz à la population. Ce sont-là, des exemples de métaphores directes rencontrées dans l’actualité en Afrique Noire Francophone. On note dans cette parodie, une série de métaphores qui s’imbriquent les unes dans les autres et dont la compréhension de la suivante dépend du sens de la précédente. 17 qui met en relief le comparé implicite Président de la République française qui manipule les Présidents françafricains et qui est accusé de dilapider la  virginité  et la richesse de l’Afrique et d’instaurer à cet effet la pollution, les guerres, les déplacés et la famine.