Les chanteuses de jazz PDF

Voir aussi la catégorie  Chanteur de jazz  pour les personnalités masculines. Sous-catégories Cette catégorie comprend les 6 sous-les chanteuses de jazz PDF suivantes.


Pages dans la catégorie  Chanteuse de jazz  Cette catégorie contient les 57 pages suivantes. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 7 mai 2017 à 17:16. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Georgette Lemaire est une chanteuse française née à Paris le 15 février 1943. Née dans une famille modeste dans le quartier de Belleville, elle suit une scolarité normale avec un plus : elle est première en chant. Tous les dimanches elle chante chez Louisette aux puces de Saint-Ouen et se fait connaître en y interprétant les chansons du répertoire réaliste : Le Dénicheur, Padam Padam, ou encore La Montagne de Jean Ferrat.

En 1965 sa mère Léone l’encourage à s’inscrire au télé-crochet de l’époque : l’émission de Raymond Marcillac Le Jeu de la chance. Néanmoins, elle est battue de peu par Mireille Mathieu. La maison de disques Philips lui fait signer un contrat. Charles Dumont lui signe ses premières chansons : À faire l’amour sans amour, Le Cœur désaccordé, puis Et si c’était vrai, Je ne sais pas, Éblouis par notre amour.

Elle part ensuite pour sa première tournée d’été qui remporte un vif succès. En 1967 elle enregistre de nouvelles chansons : Elle ne chante plus, Lui, et se retrouve la même année à Bobino en vedette américaine dans le spectacle de Georges Brassens. Georgette est vedette sur scène, mais aussi sur le petit écran. Elle participe régulièrement aux nombreuses émissions de variétés Discorama, Le Palmarès des chansons et, bien évidemment, Télé Dimanche. En 1968 elle passe à l’Olympia en vedette américaine d’Enrico Macias.