Le Véritable dArtagnan PDF

On trouve à gauche le numéro de production de l’épisode. Jean-Daniel Touzain, un agriculteur de la région, meurt brutalement d’une crise cardiaque en voyant Marc, son le Véritable dArtagnan PDF, abattre le vieux chêne tricentenaire, joyau de sa propriété des Rioges. Outre son fils, ce veuf laisse seule Violette, sa nièce, qu’il avait recueillie à la mort accidentelle de ses parents, et pour qui il a acheté une librairie. Louis récupère le manège de chevaux de bois de la place du village.


S’il n’eut sans doute que fort peu à voir avec le héros de Dumas, le véritable d’Artagnan se révèle, à la lecture des archives, un fascinant personnage. Charles de Batz Castelmore connut, grâce à sa seule valeur, une ascension sociale exceptionnelle au cœur du Grand Siècle. Autant qu’un habitué des camps et des sièges, le commandant de la compagnie des mousquetaires du roi est un personnage clef du système de pouvoir louis-quatorzien. Proche de Lionne, Le Tellier, Louvois, fréquentant Mme de Sévigné, d’Artagnan s’impose comme l’agent de confiance de Mazarin. Il est l’homme des missions délicates (l’arrestation de Fouquet, l’emprisonnement de Lauzun). Une mort glorieuse au siège de Maëstricht, en juin 1673, viendra clore la carrière de ce petit gentilhomme devenu grand seigneur… Cette biographie de Jean-Christian Petitfils, spécialiste du Grand Siècle et de l’Ancien Régime, est le fruit de multiples recherches d’archives ; comportant un grand nombre de documents inédits, elle a été couronnée par l’Académie française.

En traversant le square, il aperçoit Xavier, le fils du patron du café, qui embrasse amoureusement Kim, une jolie asiatique. La jeune femme s’occupe des deux enfants de Vincent Beaumont, un habitant du village qui vient de rentrer au pays après un long séjour en Asie. Les Montjoie sont verriers d’art de père en fils depuis sept générations. Aujourd’hui, Maître Montjoie travaille avec son jeune fils Claude à la verrerie. Depuis quelque temps, il souffre d’une maladie incurable. Elle atteint les muscles et les nerfs et l’empêche de pratiquer son art.