Le Sexe fiable PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Cet article est une ébauche concernant l’ésotérisme. Le Soleil est la dix-neuvième lame du tarot de Marseille. C’est là la représentation le Sexe fiable PDF Génie du Soleil en conformité avec celle de la carte dépeignant Ithaque dans les  séries E  des pseudo-Tarots dits de Mantegna .


 » Du plus loin que je remonte dans mes souvenirs, la
femme, la pensée de la femme, le rêve de la femme sont présents au premier plan dans mon esprit. La littérature n’a été pour moi qu’un moyen d’accéder aux femmes. Après, c’était un jeu d’enfant d’introduire les femmes dans la littérature. Tout ce que j’ai fait sur terre, je l’ai fait pour les femmes. J’admets que je n’ai pas fait grand-chose, mais si elles n’avaient pas été là, je n’aurais rien fait du tout. « 
En vingt portraits à la fois touchants et féroces, le romancier Patrick Besson se plaît à circonscrire son faible pour ses inspiratrices.

L’enfant solaire, virtuellement nu, porte autour de son cou, un collier de corail – référence à la chaleur sèche du Soleil selon la théorie des humeurs. On retrouve de tels colliers, dans l’art du Moyen Âge et de la Renaissance, autour des cous ou des poignets des enfants comme talismans protégeant de la peste. Macrobius, écrit, qu’en Syrie, Phoebus et Jupiter étaient perçus et étaient représentés sous la forme d’un être unique dévoilant son sexe – expression de l’Anima Mundi de Platon. L’on retiendra que c’est le Soleil, de par ses qualités et vertus, qui donne vie à toutes choses. Hélios la permission de conduire le char du Soleil une journée durant, mais, ne sachant pas en diriger les chevaux fougueux, il quitta sa trajectoire mettant le feu au ciel et à la terre. Sur la carte des Tarots dits de Charles VI, analogue à celle d’un ancien Tarot italien, le Soleil brille haut, illuminant une fille en train de tisser. C’est là une référence aux Parques qui étaient chargées du déroulement de la vie humaine – un mythe intrinsèquement lié à celui du Soleil, en ce que leurs tâches étaient identiques : dispenser la vie et la donner à chaque être vivant jusqu’à sa mort.