Le Principe Lumineux PDF

L’histoire des rayons lumineux suit celle du développement de l’optique géométrique, ayant servi de principal support mathématique le Principe Lumineux PDF ce domaine de l’optique. Mais la notion même de rayon, remonte à l’Antiquité et aux premières théories sur la vision et la lumière.


Papa me demanda d’écrire son livre. Nous avions souvent eu des discussions d’ordre philosophique et j’aimais passer des heures à l’écouter. Il m’enseigna le secret des livres saints et tout ce que je sais du peuple hébreu me vient de lui. Ces moments passés ensemble à converser avec tant de finesse et justesse de sa part, m’apprirent à donner un sens profond à la réflexion.

Lorsque je terminai le livre un dimanche après-midi, je me rendis à mon lieu de prédilection : un magnifique jardin suspendu.

Sur ce banc vert interminable, je m’assis face au soleil. Alors que mon esprit s’allégeait, une image à mes yeux s’imposa.

Une fleur, aux mil pétales s’ouvrit devant moi. Les pétales représentaient les différentes portes que j’ouvris durant l’écriture.

En écrivant l’histoire de papa, ce fut aussi l’histoire du patriarche et par effet de résonnance ce microcosme ainsi que son mode de vie.

Son histoire qui comporte trois phases : L’esclavage, L’errance et, le Temple de Jérusalem.

Du microcosme à l’exil, j’accédai à l’histoire du peuple hébreu et enfin au Temple de Jérusalem, siège de Ses Splendeurs.

Ceci m’emmena au Seuil des portes célestes de l’Eternel, dès lors je compris que l’Alliance que Dieu conclut avec son peuple, Israël

Ce pacte : Dieu le conclut aussi avec chaque Etre humain, chaque personne, à la quête de l’Eternel et de Soi.

Ceci, se passe maintenant.

Un  faisceau lumineux  entre deux surfaces est un faisceau de droites, à savoir, l’ensemble des rayons reliant l’un quelconque des points de la surface émettrice à l’un quelconque des points de la surface réceptrice. Un faisceau lumineux est caractérisé par une grandeur physique importante, l’Étendue de faisceau. Les rayons lumineux sont représentés sous forme de droites, parfois orientées pour indiquer le sens de propagation de la lumière. Pour visualiser une telle union, il faut oublier l’idée que  croiser les faisceaux c’est mal , ce qui est une contrevérité scientifique : les faisceaux peuvent se croiser sans interférer aucunement, y compris quand ils sont le support d’un flux énergétique. Physique III : Optique et physique moderne, Laval, Editions mémoire vivante, 1992, 762 p. Optique géométrique : Imagerie et instruments, Presses polytechniques universitaires romandes, 2007, 860 p. Optique géométrique, Bruxelles, De Boeck Université, 2006, 404 p.

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 27 septembre 2018 à 02:21. La couleur permet de coder une information. Un nombre réduit de nuances évite l’ambiguïté. Les associations mentales des couleurs leur donnent une symbolique, qui peut varier quelque peu selon les cultures et les individus.

Selon les circonstances, la couleur peut désigner des caractères plus ou moins variés. Selon l’approche, la description de la couleur utilise des termes et des méthodes différentes. Approche artistique  L’approche des artistes, essentiellement pratique, tire parti des approches physiologique et chimique, qu’elle a souvent inspirées. L’approche artistique ne donne, par principe, aucune règle ni mesure, mais seulement les indications susceptibles d’organiser la perception en catégories, et de faciliter la mise en œuvre des pigments. Elle implique la reconnaissance de la nature cognitive de la perception des couleurs, raffinée par l’entraînement et la pratique. Approche chimique  La couleur est une combinaison de substances, dont l’existence cause la perception colorée.