Le Nouveau Testament et les Pères de l’Eglise. Tome 2, Luc et Jean PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Les relations entre ces trois textes ont très tôt intéressé les exégètes, et une thèse s’est imposée rapidement le Nouveau Testament et les Pères de l’Eglise. Tome 2, Luc et Jean PDF rendre compte de leurs similitudes et de leurs différences par la faiblesse de la mémoire humaine. Griesbach a supposé que les évangiles de Luc et de Marc s’inspiraient de celui de Matthieu.


C’est Luc qui peint et nous dépeint la Vierge Marie ; lui qui, médecin, fut l’un des plus fidèles compagnons de Paul. Tertullien nous dit que l’Apôtre fut « l’illuminateur de sa vie et de ses écrits ». Et voici Jean, dont le nom signifie « grâce de Dieu » ; Jean, dont l’Evangile contient ce qu’il y a d’ultime dans la Révélation. C’est lui qui, au pied de la Croix, par le Christ mourant, est fait fils adoptif de la Vierge Marie : « Femme, voici ton fils ».

Depuis, de nombreuses hypothèses ont été proposées afin de résoudre cette question. 1838 la théorie des deux sources communes à Matthieu et à Luc : d’une part le texte de Marc, d’autre part un recueil de paroles de Jésus. Cette théorie est aujourd’hui admise par la communauté des chercheurs. Article détaillé : Transmission orale des évangiles. Avant d’être consignés sous une forme écrite, les premiers enseignements du christianisme furent transmis oralement.

Des quatre évangiles canoniques, trois sont appelés évangiles synoptiques depuis les travaux de Johann Jakob Griesbach, qui, en 1774-1775, publie une édition critique du Nouveau Testament. C’est ce que fit d’ailleurs Griesbach dans le tome 1 de son ouvrage. Enfin, Luc aurait été le compagnon de l’apôtre Paul et aurait écrit son évangile et les Actes des Apôtres. Cependant, il est maintenant admis que les évangiles selon Matthieu et selon Luc dépendent d’une version de l’évangile selon Marc et que celui attribué à Jean ne doit probablement rien à l’auteur de l’Apocalypse. 75 — a précédé de dix ou vingt ans ceux de Matthieu et de Luc. Lorsque les premières communautés chrétiennes se constituent, elles cherchent à garder les enseignements du Christ transmis par les disciples. La forme orale est la première à être utilisée.