La vérité sur le Centre-Droit. Réponse à l’auteur d’Henriette PDF

Insectes, algues et viande artificielle vont-ils nourrir la planète ? La Terre se réchauffe, et ce, toujours plus vite. Si les scientifiques ne cessent de le rabâcher, à coup d’études et rapports documentés, une poignée de climatosceptiques continue de la vérité sur le Centre-Droit. Réponse à l’auteur d’Henriette PDF cette réalité, arguant d’une manipulation planétaire. Alors, quoi de mieux qu’une animation pour mesurer le phénomène ?


La vérité sur le Centre-Droit. Réponse à l’auteur « d’Henriette » , par le vicomte Albéric de Rotalier
Date de l’édition originale : 1877
Sujet de l’ouvrage : France (1870-1940, 3e République)
Appartient à l’ensemble documentaire : FrancComt1

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

1951 à 1980, tandis que les bleus témoignent de températures plus basses. On voit ainsi que l’augmentation de la température s’est accélérée à la fin des années 1970. Fait encore plus marquant : neuf des dix années les plus chaudes enregistrées l’ont été au cours de la dernière décennie — 2010, 2005 et 1998 constituent les trois records de températures moyennes depuis le début des relevés en 1880. 2011, elle, se classe 9e année la plus chaude au niveau planétaire. Même avec les effets rafraîchissants d’une forte influence de La Niña et une activité solaire faible ces dernières années, 2011 a été une des dix années les plus chaudes enregistrées , commente James Hansen, directeur du GISS. Si les scientifiques ne s’attendent pas à une hausse constante des températures, année après année, en raison de la variabilité naturelle du climat, ils tablent cependant sur une augmentation continue de la température au fil des décennies.

La tendance est à la poursuite de l’augmentation des températures. Quelle est la responsabilité de l’homme dans ce réchauffement indéniable ? Cette entrée a été publiée dans Climat. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Juste un commentaire : il ne s’agit pas la d’une  modélisation , mais d’un film réalisé à partir de d’observations. Le terme modélisation a plutôt le sens de  simulation , dépend d’un modèle et ne reproduit pas forcement la réalité. Il y a quand même un modèle sous-jacent pour interpoler les données entre deux points. Par ailleurs, il y a peu de chances que les données soient toutes strictement identiques sur toutes la durée pour toutes les stations et il a été probablement nécessaire d’effectuer des estimations à partir des données recueillies de façon à ce que les données soient homogènes.

Parler de modele pour un simple lissage peut donc entrainer des confusions inutiles. Vous avez raison de dire que la controverse devrait être organisée de manière sérieuse. En effet, un simple calcul d’ordre de grandeur montre que votre hypothèse sur l’impact de la population mondiale est négligeable. C’est 100 milliard de fois moins que la constante solaire! Et dans votre scénario, vous faites l’hypothèse anthropocentriste que l’homme est le seul être vivant sur Terre, en oubliant l’extinction de nombreuses espèces qui elles aussi produisent de l’énergie. Vous montrez bien avec vos nombres que la controverse est vraiment utile.

Bien sûr que je n’ignore pas le phénomène d’inertie du système climatique, mais pourquoi cette inertie jouerait-elle pour expliquer les paliers et disparaîtrait-elle quand on met en avant les croissances continues ? Je n’oublie pas les autres espèces animales ou végétales qui produisent de l’énergie, simplement je les écartais volontairement pour focaliser sur une espèce, celle qui décide. Vous voyez que ce n’est pas si simple ! Je me permets d’ajouter un petit commentaire, en deux temps. D’une part, il est surprenant que le petit film de la NASA soit réalisé sur la base d’un planisphère réalisé avec la projection Mercator : seuls les initiés peuvent décoder les surestimations monstrueuses des superficies des parties les plus septentrionnales et des plus méridionales : le Groëland est demesuré ainsi que l’Antartique ce qui dévie complètement la compréhension des phénomènes.

D’autre part, quelles sont les bases de travail de la NASA ? Cet empereur de la roublardise serait capable de trafiquer la courbe dans son prochain ouvrage, sans en éprouver le moindre complexe ni même le complexe de Zorro. Je suis sûre qu’il réussirait à trafiquer ce mini film, et serait prêt à changer les couleurs pour prouver sa théorie ! Je ne comprends pas ces attaques répétées.

Il a été PROUVE que la formation des nuages par des aglomérants réagissant au rayonnement cosmique sont à l’origine de la formation des nuages dont le taux de correlation entre leur présence et température est plus de deux fois supérieure à celui du CO2, mais vous continuez de rouler les gens dans la merde. Pour tout vous dire, votre réchauffement climatique est de la poudre aux yeux pour masquer les ravages bien plus profond faits à l’homme et à sa planète. La biodiversité EST la source de notre salut. D’ici quelques décenie, elle ne sera plus là. Nous partirons peu de temps après. Vous prenez votre voiture, c’est de votre faute. Je sais que plus d’un vont s’offusquer à ces mots, mais la science d’aujourd’hui nous dit clairement que le danger se situe ailleurs, que le réchauffement provient de plusieurs facteurs indépendant de notre volonté.

L’ignorer est un manquement clair et grave à la méthode scientifique. Ce n’est pas vous derrière les OGM qui remplaceront bientôt toutes les espèce de mais, blé ou riz dans le monde. Ce n’est pas vous qui faites des mines à ciel ouvert. Ce n’est pas vous qui prenez l’avion 4 fois par semaine. Ce n’est pas vous qui provoquez cette frénésie de consommation qui nous pousse a faire tourner toujours plus les usines.