La révolution américaine: (1763-1789) PDF

Grande-Bretagne imposa des taxes à ses treize colonies d’Amérique du Nord sans les consulter. Les années 1763-1774 voient la montée des tensions entre les colons et leur métropole, dues aux divergences d’intérêt et à la politique impérialiste britannique, marquée par une série de lois, rapidement abrogées par le pouvoir central. Les résistances américaines au mercantilisme et à la politique fiscale de Londres dégénèrent parfois en émeutes et révoltes la révolution américaine: (1763-1789) PDF encore peu menaçantes.


Nouvelle édition de l’ouvrage paru en 1976 sous le titre L’indépendance américaine

Avant la guerre de Sept Ans, des germes de tensions sont apparus. Déjà les colons regardent d’un mauvais œil les tentatives de la Métropole. L’armée britannique manque de troupes et espère le soutien de ses colonies, bien que celles-ci soient exemptées de toute imposition. En juillet 1757 arrive un nouveau Secrétaire d’État, Pitt le Premier ou l’Ancien. Le ministre est assez proche idéologiquement des Américains et s’est beaucoup documenté sur leurs préoccupations.

Il décide de ne pas brusquer ce peuple et affirme sa volonté d’établir un véritable partenariat. L’effet de ses mesures est rapide : un vaste élan patriotique s’empare des colons. Et plus de 60 000 volontaires jouèrent un grand rôle dans le succès final de la Grande-Bretagne. En 1759, James Wolfe s’empare de Québec, en 1760, les Britanniques contrôlent le Canada français. Ainsi, à cette date, le prestige de la Métropole est à son comble aux Amériques. Elle est bien la puissance protectrice souhaitée par les colons. De nouvelles relations de confiances semblent possibles.

Mais en octobre 1761, Pitt démissionne. Le gouvernement de George III opte alors pour la fermeté. Articles détaillés : Histoire coloniale des États-Unis d’Amérique et Proclamation royale de 1763. Londres décida qu’une partie des frais de guerre serait supportée par les colons américains.

La Proclamation royale de 1763 avait pour objectif d’établir et d’organiser l’empire colonial britannique dans cette région du monde. Il était également question pour la Couronne de pacifier les relations avec les Amérindiens. L’épuisement des sols à l’est des Appalaches et la pression démographique accentuèrent la faim de terre des colons. La Proclamation créait trois nouvelles colonies : Québec, Floride orientale et Floride occidentale. La Proclamation royale de 1763 souleva le mécontentement des colons américains qui s’étaient déjà implantés dans ces territoires indiens.