La preuve par la parole : Essai sur la causalité en psychanalyse PDF

Après l’obtention d’un bac philo, il exerce plusieurs métiers dont celui d’instituteur. Il réalise en 1969 une thèse de psychologie intitulée Validité des critères linguistiques en psychologie clinique. Didier Anzieu la preuve par la parole : Essai sur la causalité en psychanalyse PDF l’université Paris-X Nanterre puis en 1976, une thèse d’État intitulée L’Acte de parole. Il a été enseignant-chercheur à l’université de Montpellier puis il est nommé professeur de psychopathologie clinique à l’université Aix-Marseille en 1983.


À quelles conditions la psychanalyse, définie ici comme la mise en oeuvre d’une méthode dans une pratique clinique, peut-elle prétendre à la connaissance scientifique, sans renoncer pour autant à la spécificité de sa démarche ? À quelles conditions la psychanalyse risque-t-elle de se dégrader en conception du monde, en idéologie et en rhétorique d’influence ? L’auteur montre comment, dans l’histoire du mouvement psychanalytique, Freud et ses disciples ont été «roussis au feu du transfert», transfert que les conditions particulières de la méthode produisent. Ces relations passionnelles naissent de l’usage particulier que la psychanalyse fait du langage et de la parole, de leur pouvoir de révélation et de leur fonction symbolique. Pouvoir et fonction que les sciences actuelles tentent de récuser en «naturalisant» l’humain et en destituant la «preuve par la parole».

Dix ans après la première publication de l’ouvrage, cette édition augmentée d’un prologue précise qu’aujourd’hui, ce ne sont pas les conditions de validité épistémologique de la psychanalyse qui la menacent mais plus encore les conditions sociales de sa mise en oeuvre.

Roland Gori est professeur de psychopathologie clinique à l’université d’Aix-Marseille I, psychanalyste, membre d’Espace analytique et président du SIUEERPP (Séminaire inter-universitaire européen d’enseignement et de recherche en psychopathologie et psychanalyse).

Il a occupé en 2015-2016 la chaire de philosophie :  Le gouvernement des individus et la psychanalyse  de l’école des sciences politiques et religieuses de l’université Saint-Louis de Bruxelles. La parole et le langage ont une place essentielle dans son écriture et son enseignement. Son œuvre est centrée dans une référence freudienne. Dans Logique des passions, il écrit :  des discours qui habitent l’humain nous n’avons que les mots pour retrouver un monde perdu ou que nous n’avons jamais possédé.

Engagé dans les débats actuels, il s’oppose à ce qu’il voit comme  les dérives du scientisme en psychiatrie et l’instrumentalisation de l’humain  et plaide  pour des sciences encore humaines . Il s’intéresse à la psychanalyse à l’université et soutient une thèse dirigée par Didier Anzieu dans laquelle la question de l’acte de parole est posée afin d’en circonscrire sa place et sa fonction. Il s’intéresse à ce que les discours produisent dans leur énonciation, comment ils structurent le sujet, tout en voilant et dévoilant les désirs inconscients. La psychanalyse freudienne lui apparaît comme à la fois le corpus théorique mais aussi comme la méthode qui met en jeu dans la cure analytique par la confrontation aux souffrances. Au travers de textes sur la rigueur conceptuelle de la théorie freudienne, et la mise en perspective critique du scientisme, il propose une étude des idéologies et des rationalités scientifiques. Avec Stefan Chedri, il impulse en décembre 2008 la création du mouvement  Appel des appels .

Cet appel, qui a reçu en quelques semaines plus de 20 000 signatures et en compte actuellement 80 000, invitait les professionnels du soin, de la justice, de l’enseignement ou de la culture à se rassembler, échanger pour réagir et s’opposer aux logiques de normalisation et d’évaluation dans ces domaines. L’Individu ingouvernable, Les Liens qui Libèrent, 2015. Faut-il renoncer à la liberté pour être heureux ? La Fabrique des imposteurs, Les Liens qui Libèrent, 2013.

La Dignité de penser, Les Liens qui Libèrent, 2011. Marie-Jean Sauret, Paris, Mille et Une Nuits, 2011. De quoi la psychanalyse est-elle le nom ? La médecine et la psychiatrie au service du nouvel ordre économique, avec Marie-José Del Volgo, Paris, Denoël, 2008. Une nouvelle forme de contrôle social, avec P. Le Coz, Paris, Albin Michel, 2006. Droit nouveau du patient ou imposture ?