La localisation des industries. Enjeux et dynamiques PDF

Un article de Wikipédia, la localisation des industries. Enjeux et dynamiques PDF’encyclopédie libre. Par le faible nombre de ses étudiants relativement au grand nombre de ses chercheurs, par l’aspect très spécialisé de ses séminaires et par l’originalité des formations proposées, l’EHESS tient une place particulière dans le paysage de l’enseignement et de la recherche français.


En moins de cinquante ans, les répartitions et structures industrielles ont sans doute plus changé que durant les deux siècles précédents. En outre, les mutations ont touché un nombre sans cesse plus grand de pays, de régions et de localités.
L’objectif du livre est de chercher à expliquer les enjeux et les dynamiques au cœur de ces mutations en combinant les dimensions spatiales et temporelles et en articulant des démarches empiriques et théoriques.
Elaboré au cours de plus de trente ans d’enseignement auprès d’un public très interdisciplinaire (géographes, économistes, gestionnaires, ingénieurs, urbanistes, sociologues, politologues, historiens…), ce manuel universitaire, riche en documents, propose un cheminement en quatre temps : d’abord, les outils et les méthodes pour appréhender les problèmes à traiter, ensuite une analyse des composantes et des mécanismes de changement, puis l’étude des dynamiques spatiales à quatre échelles et enfin des essais d’explication à travers les apports des grands courants de recherche.

Ainsi, la proportion d’étudiants en doctorat par rapport à la population étudiante totale y est supérieure à tout autre établissement d’enseignement supérieur français. En 1947, deux ans après la fin de la Guerre, l’ELHE est définitivement démantelée. VIe section de l’École pratique des hautes études dite des  sciences économiques et sociales . La section est dirigée d’abord par l’historien Lucien Febvre puis, à partir de la mort de celui-ci en 1956, par Fernand Braudel. Cette institution devint un centre exceptionnel de réflexions interdisciplinaires et méthodologiques dans les années 1960. Elle associe donc dès ses premiers moments les différentes sciences sociales.

La section développe un recrutement plus tourné vers la recherche et l’international. Jacques Le Goff succède en 1972 à Fernand Braudel. Depuis le 25 novembre 2017, son président est Christophe Prochasson. Le siège est localisé au 54 boulevard Raspail, dans le 6e arrondissement de Paris. L’école continue d’entretenir des liens avec la New School for Social Research de New York. EHESS est la Section Sciences Économiques et Sociales de l’EPHE : ainsi à l’EHESS on peut étudier par exemple les sciences cognitives, la finance, l’économétrie, le droit social islandais mais aussi l’archéologie mésopotamienne, la philosophie arabe ou l’histoire médiévale chinoise. Le recrutement à l’EHESS se fait par élection des candidats par l’assemblée des enseignants.