La Cervelle omnibus PDF

Frontispice de la première édition des Fleurs du mal annotée par Baudelaire. Publié le 25 juin 1857, le livre scandalise aussitôt la société la Cervelle omnibus PDF, conformiste et soucieuse de respectabilité.


Ces poèmes en prose, écrits par Lovay dans sa jeunesse et aujourd’hui complétés, sont fulgurants, parfois lapidaires. Ici résonnent des clameurs violentes que la barbarie du temps a engendrées.
Le monde des hommes et celui des animaux sont indissociablement liés, la beauté de la nature, du roc, de la glace et du ciel rayonnent. Aucune prétention à la prophétie, comme Rimbaud, souvent évoqué à propos de son œuvre, mais la vision tourmentée d’un esprit qui veut rester lucide.

C’est une œuvre majeure de la poésie moderne. Ses 163 pièces rompent avec le style convenu, en usage jusqu’alors. Elle rajeunit la structure du vers par l’usage régulier d’enjambements, de rejets et de contre-rejets. Elle diffère d’un recueil classique, où souvent le seul hasard réunit des poèmes généralement disparates.

Nourrie de sensations physiques que la mémoire restitue avec acuité, elle exprime une nouvelle esthétique où l’art poétique juxtapose la palette mouvante des sentiments humains et la vision lucide d’une réalité parfois triviale à la plus ineffable beauté. Illustration par Armand Rassenfosse pour Les Fleurs du Mal. Charles Baudelaire par Émile Deroy – 1844. La genèse du recueil reste mal connue.

Un manuscrit soigneusement copié et relié, attesté par l’ami du poète Charles Asselineau, existe déjà en 1850. Mais il n’a pas survécu et on en ignore le contenu. Le 1er juin 1855, 18 poèmes paraissent dans la Revue des deux Mondes sous le titre  Fleurs du Mal . Le 20 avril 1857, 9 pièces sont publiées dans la Revue française. La publication des Fleurs du Mal a lieu par étapes. Pas moins de quatre éditions, à chaque fois différentes, se succèdent en l’espace d’onze ans, de 1857 à 1868 – année suivant la mort de l’auteur.