L’Angleterre En 1833 (En 1834). PDF

Recueillies par Pierre Champion et Michel François, publiées par Jacqueline Boucher. Plus de 800 lettres conservées couvrent les derniers dix-huit mois du règne de Henri III, l’une des périodes les plus tragiques de l’histoire de France. La huitième guerre de Religion s’étendait à tout le royaume, le souverain était chassé de Paris, l’État l’Angleterre En 1833 (En 1834). PDF’effondrait.


L’exécution des Guise fut alors un coup de théâtre, suivi d’une volée de lettres où le roi n’invoquait ni la justice ni la vengeance, mais la légitime défense et la nécessité d’État. Les lettres les plus familières montrent enfin une personnalité sentimentale, rare au XVIe siècle. Le dernier Valois, incompris de ses contemporains, a prêté le flanc à la propagande contre son caractère et ses actions. C’est ce qui a rendu possible son assassinat et a brouillé son souvenir jusqu’à nos jours. A cet ensemble s’ajoutent plus de 300 missives complétant les précédents volumes ou de date incertaine, portant le total de l’édition à plus de 8 400 lettres. BROWN, « Réflexions sur Philippe le Bel ». TOUREILLE, « Violences de guerre et populations civiles : Un document inédit relatif à la famille de Jeanne d’Arc : la rémission royale de Jean de Vouthon ».