L’aéroport au fil des heures PDF

La ville même compte plus de 1 700 000 habitants pour une agglomération qui dépasse les 2 600 000 habitants, c’est l’une l’aéroport au fil des heures PDF villes les plus anciennes continuellement habitées au monde. De 661 à 750, Damas fut la capitale des Omeyyades. Dimachq ou al-Chām par les habitants de Damas, de Syrie et des pays arabes voisins. L’étymologie du mot ancien  Damascus  est incertaine, mais elle est souvent considérée comme étant présémitique.


Pas le temps de s’ennuyer dans un aéroport pendant la journée ! Assiste au ballet des appareils. Suis les allées et venues des voyageurs et découvre les activités et les nombreux métiers liés à la circulation des avions ! Grâce aux onglets, promène-toi à travers le temps et regarde ce qui change d’heure en heure. Amuse-toi aussi à retrouver des objets et des personnages à chaque étape de ce formidable jeu d’observation !

Fronton restant du temple de Zeus à Damas, qui fait maintenant partie des murs du souq al-Hamidiyyah. Damas vu par le satellite SPOT. Damas se trouve à environ 80 km de la mer Méditerranée, à l’abri de l’Anti-Liban. Elle se situe sur un plateau à 680 mètres au-dessus du niveau de la mer. La vieille ville se trouve sur la rive sud de la rivière Barada, qui est presque à sec.

Pour le sud-est, nord et nord-est, elle est entourée de banlieues dont l’histoire remonte au Moyen Âge : Midan, dans le sud-ouest, Sarouja et Imara dans le nord et le nord-ouest. Ces districts se construisent d’abord sur les routes de la ville, près des tombes de personnalités religieuses. C’est à cette époque qu’apparaît le site du quartier d’As Salihiye autour de l’important sanctuaire de Muhi al-Din Ibn Arabî. Barada, centré sur la zone connue sous le nom de al-Marjah ou la Prairie. Al-Marjah est rapidement devenu le nom de ce qui était initialement la place centrale du Damas moderne, autrement connue sous le nom de place des Martyrs, où a d’ailleurs été édifié l’hôtel de ville. Bab Sharqi, dans le quartier chrétien. Depuis 1955, le nouveau quartier de Yarmouk est devenu une deuxième patrie pour des milliers de réfugiés palestiniens.

Mezze et, plus récemment, le long de la vallée du Barada, à Dumar dans le nord-ouest ainsi que sur les pentes de la montagne à Berze dans le nord-est. Les zones les plus pauvres, souvent construites sans autorisation officielle, se sont surtout développées au sud de la ville principale. Damas est entourée, dans sa partie orientale, d’une oasis, la Ghouta, arrosée par le Barada. La petite ville d’Aïn-el-Fijeh avec ses abondantes cascades, située à l’ouest de la vallée du Barada, alimente la capitale en eau potable.