Je jubilerai jusqu’à 100 ans ! Souvenirs… et bons conseils PDF

Elle mène une activité très variée. On la voit je jubilerai jusqu’à 100 ans ! Souvenirs… et bons conseils PDF cinéma, au cabaret, à la télévision et surtout au théâtre. Son grand-père étant président de la Société des Auteurs, elle est grâce à lui auditionnée dès l’âge de 5 ans pour danser avec Joséphine Baker.


Qu’on ne s’y trompe pas, devenir centenaire l’indiffère. Le titre de son livre ne se veut ni un défi à la faucheuse, ni un pari sur le calendrier. Marthe Mercadier, l’une des actrices les plus populaires de France, souhaite seulement, à l’heure de souffler ses quatre-vingt-trois bougies, nous plonger dans un bain de jouvence et, proposant l’avenir pour rime à ses souvenirs, nous aider à faire au temps qui passe l’humour plutôt que la guerre. Figure emblématique d’un troisième âge dont le deuxième souffle aspire encore à tout, y compris au septième ciel ; armée à la fois d’une fantaisie hors normes, d’une irrésistible faconde et d’une énergie débordante, cette battante virevoltante a surmonté mille épreuves au cours d’une vie consacrée à la fois au plaisir du public et à d’incessants combats contre toutes formes d’injustices. Porte-drapeau d’un féminisme et d’une féminité réconciliés et inusables, l’ex-chouchoute de Mistinguett court encore tous les jours avec ses gambettes de rêve et conduit sa Harley la tête dans le guidon. Chaque jour, Marthe met ses proches comme ses amis et ses animaux en état d’ivresse. L’ivresse de partager, l’ivresse de vivre, l’ivresse de jubiler. Ce livre n’est pas seulement le miroir de ses mémoires. Il est d’abord une recette pour garder l’espoir.

Elle connaît ainsi le monde du spectacle par les coulisses. 6 ans, elle devient bègue, puis muette. Pendant la Seconde Guerre mondiale, adolescente, elle est scolarisée au Lycée Marcelin-Berthelot à Saint-Maur-des-Fossés et prend part activement à la lutte contre l’occupant en entrant dans la Résistance française. Le couple apparaît souvent en première page de la presse artistique, mais se sépare après 20 ans de vie commune. De cette union est née en 1961 une fille prénommée Véronique. Adulte, elle devient l’attachée de presse de sa mère. Dans un premier temps, Marthe Mercadier est souffleuse au théâtre Saint-Georges à Paris.

De décembre 1970 à octobre 1971, elle prend la direction du théâtre du Vieux-Colombier. Elle y présente diverses activités : spectacles pour enfants, théâtre de minuit, cabaret. Avec plus de cinquante films tournés, en majorité durant les années 1950-1960, sa carrière cinématographique est, à son image, fantasque. Elle devient parallèlement productrice au théâtre et au cinéma. En 1979, elle remporte notamment un vif succès en produisant le film Et la tendresse ? Bruno Cremer et Jean-Pierre Sentier et mise en scène par Peter Chatel au théâtre de Paris en 1981.

Cette femme à l’incroyable tempérament sera aux côtés de personnages célèbres comme Michel Roux, Louis de Funès, ou Michel Galabru. Son succès continue avec des pièces de théâtre comme Le Squat, où elle joue avec Claude Gensac et qui remporte un énorme succès entre 2001 et 2002. Ensuite vient le tour de nombreuses pièces comme Clémentine ou plus récemment Tout bascule. En 2005, elle publie ses mémoires, Le rire est mon refuge, où elle raconte notamment son passé durant la Seconde Guerre mondiale. En avril 2007, elle reçoit les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur.