Jacques Bethemont : Géographe des fleuves PDF

La forteresse de Golubac en Serbie. Le Danube est depuis des siècles jacques Bethemont : Géographe des fleuves PDF importante voie fluviale.


Pour Jacques Bethemont la géographie est à la fois une éthique et une esthétique, justifiant qu’il ait recours à des références d’auteurs français et étrangers, à des évocations mythologiques des civilisations anciennes, des us et coutumes des peuples. Il en ressort un profil particulier d’enseignant, avec une conscience rare de la lenteur du temps et des adaptions catholiques de l’action humaine. Le géographe se dégage ainsi de l’immédiateté des faits et s’insère dans le temps long de l’humanité.

Cet étymon indo-européen se retrouve dans le sanscrit dānu qui signifie  rivière  ou  courant . Le fleuve marquait la frontière entre le monde grec et le monde scythe. Confluent de l’Inn, du Danube et de l’Ilz à Passau, Allemagne. L’Isar, un des affluents alpestres du Danube, ici au nord de Munich. Issus principalement des Alpes, les affluents les plus importants du Danube affluent rive droite.

Une étymologie commune a donné le même nom à deux d’entre eux : le Morava. Les bassins hydrographiques d’Europe, celui du Danube est l’un des plus vastes. Les lignes rouges correspondent aux principales lignes de partage des eaux européennes. Graphisme des contributions des affluents du Danube. Le régime pluvio-nival complexe du Danube rend compte de ces diverses influences. Jusqu’à Ulm, il subit l’influence océanique avec un maximum d’abondance hivernale.

D’un point de vue géologique, le Danube est beaucoup plus ancien que le Rhin dont le bassin versant en Allemagne du sud est en concurrence avec celui du Danube. Le Rhin est le seul fleuve alpin qui s’écoule vers le nord en direction de la mer du Nord. Ce faisant, il récupère les eaux européennes qui s’écoulent vers le nord et sépare certaines parties de l’Allemagne du Sud en deux. Jusqu’à la dernière période glaciaire, le Rhin ne commençait qu’à l’extrémité sud-ouest de la Forêt-Noire. L’eau des Alpes, qui de nos jours s’écoule dans le Rhin, était transportée à cette époque et ce jusqu’à la période de la glaciation de Riss vers l’est par le Danube originel. Photo du Danube sorti de son lit. L’inondation du siècle du Danube en 1954 à Passau.

Jusqu’à la période actuelle, une partie des eaux du Danube se perd dans la roche calcaire poreuse du Jura souabe et rejoint le Rhin situé plus bas. Comme ces grandes quantités d’eau érodent de plus en plus cette roche calcaire, on suppose que le Danube supérieur disparaîtra un jour complètement au profit du Rhin. Près d’Immendingen, le Danube s’assèche presque complètement car ses eaux s’infiltrent dans le sol et, en passant par des rivières et des grottes souterraines, rejoignent l’Aachtopf distant de quatorze kilomètres qui alimente le lac de Constance et donc indirectement le Rhin. Jusqu’à la région située en aval de Vienne, le régime du Danube l’apparente plutôt à un fleuve de montagne et ce n’est qu’ensuite qu’il présente les caractéristiques d’un grand fleuve de plaine. Des facteurs comme la fonte rapide des neiges ainsi que les fortes précipitations du milieu alpin favorisent un gonflement brutal du fleuve et le déclenchement d’inondations. Le Danube est formé de deux ruisseaux descendant de la Forêt-Noire, la Breg et la Brigach. La Breg prend sa source près de Furtwangen im Schwarzwald, à 1 078 mètres d’altitude.

Le Delta du Danube comporte plusieurs bras dont les trois principaux sont accessibles aux bâtiments maritimes de gros tonnage : Chilia, Sulina et St-Georges. La population située sur le bassin hydrographique danubiens s’élevait à 81 millions en 2005. Dix pays se trouvent en bordure du Danube. Carte politique du bassin du Danube. Photo de la  source du Danube  à Donaueschingen. La  source du Danube  à Donaueschingen.

En fait l’eau de l’Inn  surnage  au-dessus du Danube. Saint-Pierre à Ratisbonne ainsi que le  Walhalla  à dix kilomètres à l’est de Donaustauf. L’Abbaye de Melk, au bord du Danube. Le Danube et le  Nouveau Danube  à Vienne.