Histoire de la tonnellerie PDF

Le tonnelier et son univers, dans une cidrerie en Normandie. Le tonnelier au Zuiderzeemuseum, à Enkhuizen aux Pays-Bas. Tout le savoir-faire du tonnelier est réuni dans cet objet pratique et nécessaire. Comment a-t-on pu imaginer de histoire de la tonnellerie PDF tenir un liquide dans un montage de morceaux de bois fort difficile à assembler ?


La plus grande partie des inventions humaines figurait déjà dans la nature : la maison, c’est la grotte, le bateau, c’est le tronc d’arbre qui flotte, même la roue, c’est le soleil qui roule dans l’espace. Le tonneau est connu en Europe depuis plus de 2 000 ans, inventé par les Gaulois. Il donne par la même occasion aux tonneliers barilliers le privilège de déchargeurs de vin : ils sont les seuls à avoir le droit de débarquer le vin qui arrive par bateau. Au Moyen Âge, les rois avaient leurs propres tonneliers, chargés d’entretenir les barils et les muids. Les maîtres brasseurs, alors organisés en corporation avaient également le métier de tonnelier pendant la saison chaude, durant laquelle le brassage était interdit. Les fabrications des tonneliers étaient nombreuses : baquets, bailles, baignoires, barattes, barils, barillets, cuveaux, seaux, seillons, hottes et bien sûr tonneaux. Bas-relief de Cabrières-d’Aigues avec la première représentation connue de tonneaux.

Et depuis plus de 2 000 ans, les tonneaux ont servi de contenant à diverses denrées. Actuellement, le tonneau est principalement utilisé pour l’élevage du vin et des alcools en fûts de chêne. Bien qu’aucune machine n’ait pu remplacer complètement l’homme dans la fabrication des barriques, il reste aujourd’hui de nombreuses tonnelleries dans le monde, notamment en France, dont la majorité allient une fabrication mécanique et manuelle. Tonnelier resserrant ses douelles à l’aide de cercles en fer.

Il existe une soixantaine d’entreprises de tonnellerie en France, ce qui représente environ 1 500 personnes employées dans le monde de la tonnellerie et 600 000 tonneaux produits. Cinquante d’entre elles sont regroupées dans la fédération française de la tonnellerie, créée en 1978. Certaines tonnelleries sont cotées en Bourse, ce qui en fait un des métiers les plus dynamiques de l’industrie du bois. D’immenses tonnelleries mécanisées existent aux États-Unis pour la fabrication des fûts à whisky. Le tonnelier utilise le plus fréquemment du chêne pour la fabrication d’un tonneau. Le bois est d’abord préparé par un merrandier en douelles, qui seront assemblées, chauffées et resserrées à l’aide de cercles en fer.

Sont ensuite insérées les pièces de fond, puis le trou de bonde et de broquereau percés. L’histoire et la géographie des régions viticoles ont donné naissance à une grande diversité de contenances. Les capacités varient ainsi en fonction de l’utilisation, de quelques dizaines à plusieurs centaines de litres. Ces volumes sont cependant standardisés à l’intérieur même des régions, mais on retrouve des dénominations différentes, et des variations de volumes d’une région à l’autre. Fédération française de tonnellerie, Répartition géographique, Page internet sur tonneliersdefrance.