Haïm, à la lumière d’un violon PDF

Les ouvrages sont cités dans l’ordre alphabétique de leurs auteurs. Deux listes très complètes de romans pour la jeunesse sont proposées dans les haïm, à la lumière d’un violon PDF externes. Cette liste ne concerne donc que les romans qui ne sont pas spécifiquement destinés à cette tranche d’âge.


 » Je raconte ici l’histoire vraie de Haïm Lipsky, qui a traversé le siècle et survécu à Auschwitz grâce à son violon.
Résonance d’un parcours inouï, du Yiddishland à la Terre promise, ce récit témoigne de la survie par l’art, du fil de la transmission, de l’espoir préservé jusqu’au coeur des ténèbres, de la destruction surmontée par la volonté.
Voici donc le fil ténu d’une vie taillée à coups d’archet – à la lumière d’un violon. « 

 » Toute la noblesse d’une vie prise dans les tumultes de la grande histoire.  » Le Figaro
 » Un hymne à la vie et à l’art.  » Alain-Gérard Slama, France Culture

Romans racontant la Shoah du point de vue des bourreaux. Paris, L’Olivier, 2004, Prix Médicis étranger 2004. L’immortel Bartfuss, Paris, Le Seuil, 2005. La chambre de Mariana, Paris, L’Olivier, 2008. John Auerbach, Grabowski : transformations, fuite et autres histoires, Paris, Stock, 2006. Jurek Becker, Jakob le menteur, Paris, Grasset, 1999.

Louis Begley, Une éducation polonaise, Paris, Grasset, 1992. Joseph Bialot: La Nuit du souvenir, Paris, Gallimard, coll. La Gare sans nom, Paris, Le Seuil, 1998. C’est en hiver que les jours rallongent, Paris, Le Seuil, 2002. La Station Saint-Martin est fermée au public, Paris, Fayard, 2004. 186 marches vers les nuages, Paris, Métaillé, 2009. Josef Bor, Le requiem de Terezin, 1965, Les Éditions du Sonneur, 2005.

Rachmil Bryks, A Cat in the Ghetto : Four Novelettes, Bloch Pub. Lion Feuchtwanger, Le Diable en France, Paris, Belfond, 1996. Ida Fink : Le Jardin à la dérive, Paris, Le Seuil, coll. Le Voyage, Paris, Robert Laffont, 1992. Anton the Dove Fancier and Other Tales of the Holocaust, Johns Hopkins University Press, 2000. Child of the Shadows, London, Valentine, Mitchell, 1969.