Didactique clinique de l’EPS : Le sujet enseignant en question PDF

En raison de l’accès didactique clinique de l’EPS : Le sujet enseignant en question PDF au réseau Internet, le projet avance lentement. 1980, toutefois, la communauté bénéficie d’un accès régulier à Internet, et le rythme de croissance des publications s’accélère. Parallèlement, en 1978, le Conseil des Arts du Canada créé Canadiana, un organisme sans but lucratif visant la préservation du patrimoine canadien et à sa mise en ligne. En 1993, John Mark Ockerbloom crée Online Books Page.


L’originalité de cet ouvrage est de présenter l’actualité des travaux d’analyse des pratiques d’enseignants d’EPS sous la double articulation de la didactique de l’EPS et de la clinique psychanalytique. Partant du constat que la seule analyse des contraintes externes au système didactique ne suffit pas à rendre compte du fonctionnement didactique de l’enseignant, cette orientation valorise l’étude des contraintes et ressources internes aux sujets engagés dans la transmission des savoirs.

Le sujet enseignant est ici interrogé dans ses décisions professionnelles, en grande partie déterminées par son histoire personnelle, familiale, sociale et son rapport particulier à l’APSA enseignée. Penser l’enseignant comme un sujet signifie qu’il est un être de parole, divisé par son inconscient, assujetti et singulier, ce que la recherche doit prendre en compte.

Ainsi, la didactique clinique de l’EPS offre des outils d’analyse originaux, comme par exemple «l’impossible à supporter» ou le «sujet supposé savoir», qui permettent de penser les enseignants comme des sujets singuliers, orientation scientifique en rupture avec l’idée d’un sujet épistémique, générique. Ce positionnement est de nature à questionner et à orienter les choix conceptuels et méthodologiques des recherches sur les pratiques d’enseignement.

À destination des étudiants, des formateurs, des intervenants et des chercheurs, cet ouvrage contribue à renouveler le regard porté sur l’enseignant d’EPS et ouvre des perspectives fécondes pour la formation et la recherche dans le champ des APSA et de l’EPS.

Auteurs

Marie-France Carnus est professeure des universités en sciences de l’éducation à l’IUFM Midi-Pyrénées, école interne de l’université Toulouse 2 Le Mirail, où elle a codirigé entre 2006 et 2010 le Groupe de recherche sur les interactions didactiques et la formation des enseignants (GRJDIFE). Membre de l’UMR EFTS, elle est codirectrice de l’Équipe de recherche en didactique clinique (EDiC) et coresponsable du pôle de convergence Curricula, compétence, langage, évaluation, polyvalence, didactiques à l’IUFM Midi-Pyrénées (CCLEPODI). Ses travaux sont focalisés sur l’analyse clinique des phénomènes didactiques en EPS et sur l’articulation entre recherche et formation dans le champ de l’enseignement.

André Terrisse est actuellement professeur émérite en sciences de l’éducation à l’IUFM Midi-Pyrénées, école interne de l’université Toulouse 2 Le Mirail. Il codirige l’Équipe de recherche en didactique clinique (EDiC) au sein de l’UMR EFTS. Il a travaillé sur l’analyse des sportifs et des entraîneurs à partir de la référence psychanalytique (GREPAS) et développé des travaux sur la didactique des sports de combat (GRDAPS) au sein du LEMME, qu’il a dirigé de 1998 à 2002. À l’IUFM, il a codirigé le Groupe de recherche sur les interactions didactiques et la formation des enseignants (GRIDIFE) de 2002 à 2006, qui a développé de nombreux travaux sur les pratiques des enseignants débutants.

Contrairement au projet Gutenberg, ce projet cherche à répertorier et réunir différents textes numériques anglophones déjà publiés, au sein d’un point d’accès unique. En 1995, Jeff Bezos crée Amazon. La presse, dans son sens large, commence alors à se mettre en ligne. De son côté, Brewster Khale fonde Internet Archive. En 1997, la Bibliothèque nationale de France crée Gallica. En 2000, le logiciel de lecture Mobipocket est créé. Le Gemstar ebook devient alors la première tablette de lecture numérique officielle.

En 2001, Adobe Flash Player lance son premier logiciel gratuit qui permet la lecture de fichiers numériques. L’année 2001 marque enfin la création du premier smartphone. En 2004, la compagnie Sony produit sa propre tablette. En 2007, Amazon commercialise Amazon Kindle, ou Kindle, qui permet à l’entreprise de se spécialiser dans la lecture numérique, alors qu’elle se concentrait jusque là sur l’édition numérique. 2008, la qualité de lecture sur l’écran des liseuses s’améliore considérablement.