Connais-tu les oiseaux ? (Livre 1) PDF

Richard Bach, ancien pilote de l’armée de l’air américaine. Connais-tu les oiseaux ? (Livre 1) PDF Clostermann qui l’a aussi préfacé, et publié en France en 1973 par Flammarion. Il est régulièrement réédité depuis, y compris en livre de poche.


L’objectif de ce livre est d’aider le lecteur à apprendre à mieux connaître ce que nous appelons les oiseaux ‘communs’ qui, étonnamment, ne sont pas toujours si bien connus… Bien que conçu pour les enfants entre six et douze ans, cet ouvrage a été écrit dans un style simple et en même temps agréable à lire pour les jeunes et les moins jeunes. Il a pour but d’informer d’une façon ludique sans adopter un style trop ‘encyclopédique’. Dix oiseaux sont étudiés tout au long de ces pages à travers leur habitat, leur chant, leur couple, leur nidification et leurs petits. Chaque aquarelle s’applique à transmettre aussi fidèlement que possible l’apparence de l’oiseau. La femelle est aussi peinte lorsque son plumage diffère de celle du mâle. Sans aucun doute, les enfants auront beaucoup de plaisir à parcourir ce livre illustré de très belles aquarelles, mais il est aussi possible que parents et grands-parents se laissent séduire… Cet ouvrage pourrait d’ailleurs trouver sa place au sein d’une salle de classe.

Il s’agit de l’histoire métaphorique et allégorique d’un jeune goéland que l’amour du vol entraîne dans une quête d’absolu. L’édition américaine du Reader’s Digest l’a publié en livre condensé. La passion du vol entraîne le jeune Jonathan à transgresser tous les interdits, et surtout les lois du Clan. La préface de la version française est l’œuvre du traducteur. La dédicace originale est :  To the real Jonathan Seagull who lives within us all. Jonathan le Goéland qui sommeille en chacun de nous. Ces trois parties correspondent aux trois étapes de la vie du héros.

Gulls on a Polish Baltic coast – 21. Jonathan en arrivant dans cet autre monde. Mais ici, tous les goélands, bien que peu nombreux, comme lui adorent voler. Sullivan, son instructeur, son ami, l’aide à parfaire sa technique dans tous les domaines du vol. Chiang, l’Ancien, le sage, lui enseigne à voler par la pensée, le vol instantané. Mais Chiang lui enseigne surtout à aimer ses semblables.

Ce sera cet amour pour ses semblables qui poussera Jonathan à retourner sur terre, malgré l’avis défavorable de son ami Sullivan. Trois mois après, il a six élèves de plus, tous des exclus. Bientôt Jonathan et ses élèves osent transgresser la loi du Clan qui veut qu’un exclu n’y retourne jamais. Dans le Clan, les plus jeunes, malgré la menace de l’Ancien, commencent à former un cercle de curieux autour de Jonathan et de ses élèves. Peu à peu, ce cercle s’agrandit en nombre en même temps qu’il se resserre en distance.