Chronique du règne de charles IX PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Chronique du règne de charles IX PDF, d’après François Clouet, huile sur bois, Versailles, musée national du château.


Il est le quatrième roi de la famille des Valois-Angoulême. Sous son règne, le Royaume est déchiré par les guerres de Religion, malgré tous les efforts déployés par sa mère Catherine pour les empêcher. Après plusieurs tentatives de réconciliation, son règne déboucha sur le massacre de la Saint-Barthélemy. Article détaillé : Arbre généalogique des Valois.

La régence est confiée à sa mère jusqu’à sa majorité. Charles est sacré roi de France dans la cathédrale de Reims le 5 mai 1561. En montant sur le trône, Charles hérite d’un royaume en train de se diviser entre catholiques et protestants. Néanmoins, après le massacre de Wassy le 1er mars 1562, les protestants prennent les armes, avec, à leur tête, le prince de Condé.

L’édit de pacification d’Amboise ne satisfait personne, et a du mal à être appliqué : il interdit le culte réformé dans les villes, alors que les protestants sont majoritaires dans de nombreuses places importantes, et sont maîtres de plusieurs provinces. En mars 1564, débute un grand tour de France organisé par la reine mère, pour montrer le roi à ses sujets et faire connaître son royaume au roi. Il permet aussi de pacifier le Royaume. Le cortège sort de France le 30 avril 1564 pour se rendre à Bar-le-Duc, capitale du duché de Bar, où il séjourne du premier au 9 mai. Espagne, tous deux oncles maternels de l’enfant, sont les parrains du jeune prince. Le roi d’Espagne, qui règne également sur les Pays-Bas espagnols, se fait représenter par le comte de Mansfeld, seigneur de Ligny et gouverneur du duché de Luxembourg voisin. Après une halte de trois semaines, le  tour de France  continue vers Salon-de-Provence — où la reine mère retrouve son astrologue Nostradamus — puis Aix-en-Provence, siège du parlement de Provence.

Toulon et Marseille, où le peuple l’accueille en faisant la fête, et quitte la Provence pacifiée. Dans le Languedoc, le jeune roi passe à Montpellier, Narbonne, Toulouse. Dans les villes protestantes de Gascogne, il est accueilli respectueusement, sans plus. En juillet, la Gascogne est à nouveau traversée, puis en août et septembre, la vallée de la Charente. En 1566, le roi s’arrête enfin à Moulins, où sont décidées plusieurs réformes.

Sur la proposition du chancelier Michel de L’Hospital, l’édit de Moulins règle les successions et déclare le domaine royal inaliénable. En juin 1566 à Pamiers, malgré la pacification royale, les hostilités reprennent et les protestants assaillent les églises catholiques. En août 1567, les protestants mettent au point un plan pour enlever le roi et sa mère. Nîmes puis dans tout le Languedoc, le 29 septembre 1567, jour de la Saint-Michel, est marqué par la Michelade : des notables catholiques sont sauvagement assassinés.

Coligny arrivent aux portes de Paris. 252 mm, Paris, Bibliothèque nationale de France. Certains verraient bien le roi de France ceindre un jour la couronne impériale. En mars 1571, la reine et le roi font leur entrée à Paris. Catherine de Médicis à avoir engendré une descendance.