BIBLIOTHEQUE D’HISTOIRE DU CHRISTIANISME NUMERO 20 : LA THEOCRATIE. L’Eglise et le pouvoir au Moyen Age PDF

Conflit en apparence limité au Saint-Empire, l’opposition entre guelfes et gibelins va se transporter dans diverses parties d’Europe, principalement dans les villes de la péninsule italienne. Les vocables font leur apparition, a posteriori, dans les années 1240, dans la cité de Florence, BIBLIOTHEQUE D’HISTOIRE DU CHRISTIANISME NUMERO 20 : LA THEOCRATIE. L’Eglise et le pouvoir au Moyen Age PDF de se diffuser dans toute la Toscane.


Articles détaillés : Querelle des Investitures et Lutte du sacerdoce et de l’Empire. L’opposition entre les deux parti a pour origine lointaine la crise de succession, en 1125, de l’empereur Henri V, mort sans héritier. En 1138, à la mort de Lothaire III, son gendre ne parvient pas à lui succéder et les  impériaux  triomphent en installant durablement les Hohenstaufen sur le trône de l’Empire, Conrad III, puis Frédéric Ier dit  Barberousse . Ligue des cités lombardes, pensée comme un rempart contre les prétentions de l’Empire dans la péninsule. Le conflit, qu’il s’exprime sur un mode militaire, politique ou culturel, se montre particulièrement violent dans les cités à l’économie florissante, telles Gênes et Florence, et met à mal la paix civique. Montaigne rapporte dans ses Essais que lors de ses voyages dans la péninsule italienne, il était souvent cru  gibelin par les guelfes et guelfe par les gibelins .

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Grimaldi et Fieschi qui se réclament du parti guelfe contre les familles gibelines Doria et Spinola. Florence, le conflit a également pour ancrage les querelles entre familles, les Buondelmonte et les Arrighi, qui s’identifièrent respectivement aux gibelins et aux guelfes. Cette division est également sociale, les Cerchi étant proches du peuple et les Donati de l’élite florentine.

Ces derniers entendent s’opposer aux Ordonnances de justice émises par Giano della Bella. En 1300, sur la place de la Sainte-Trinité à Florence, éclate une bataille qui marquera un clivage définitif entre les deux partis. On considère souvent que Dante, qui vit pleinement ces événements, puisqu’il fait partie de diverses assemblées politiques florentines, est guelfe blanc. Allemagne et en Espagne sous les Habsbourg.

Jacques Heers,  Guelfes et Gibelins , Clio. Le chroniqueur Giovanni Villani, ainsi que Dino Compagni, attribue leur naissance à Florence à la rupture, en 1215, de fiançailles entre Buondelmonti et les Amidei et à la vendetta qui s’ensuivit entre les deux familles. 20 :  Les Vénitiens, qui, je crois, pensaient à cet égard comme nos ancêtres, entretenaient les partis guelfe et gibelin dans les villes soumises à leur domination. Epstein, Genoa and the Genoese, 958-1528, UNC Press, 2001. Montpellier, Presses universitaires de la Méditerranée, 2010, p.

Esther Ouellet,  Des guelfes et des gibelins : la poésie politique dans l’Italie médiévale , compte-rendu, Acta Fabula, mai 2006, volume 7, numéro 2, Fabula. Cum verbis blandis et factis sepe nephandis. Jacques Heers, Les partis et la vie politique dans l’Occident médiéval, Presses Universitaires de France, 1981. Robert Davidsohn, Geschichte von Florenz : Band II.

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 7 octobre 2018 à 19:45. Jésus de Nazareth, dont la date probable se situe vers l’année 30. Empire romain, mais aussi en Perse et en Éthiopie.

Mais les christologies déclarées hérétiques dans l’Empire ne disparaissent pas pour autant. Parmi elles, l’arianisme et le nestorianisme perdurent pendant plusieurs siècles. Moyen-Orient et d’Espagne sous domination musulmane modifie le paysage du christianisme. 2 milliards et demi de fidèles répartis sur tous les continents. Longtemps, dresser l’histoire du christianisme fut une entreprise difficile. Balkans, du Caucase ou du Proche-Orient en font de même avec les églises orthodoxes. Les Pères de l’Église fondent leurs réflexions sur les textes de la Bible, regardés comme un ensemble cohérent dont les différentes parties se complètent.

Catacombes de Rome, mais ne présente pas de symboles chrétiens explicites. La rencontre de Jésus de Nazareth avec ses premiers disciples est située par le Nouveau Testament au bord du lac de Tibériade. La première communauté chrétienne est constituée par les premiers juifs de Jérusalem qui ont reconnu le Messie en Jésus de Nazareth, puis par leurs successeurs au-delà de la ville sainte du judaïsme. Turquie, qui était à l’époque une ville de langue grecque. L’Apôtre Paul joue un rôle important dans le développement du christianisme. Sous le nom de Saül, ce Juif originaire de Tarse aurait d’abord persécuté le mouvement de Jésus et ensuite connu une spectaculaire conversion après que le Christ lui fut apparu sur le chemin de Damas. Il y est entériné que les prosélytes  chrétiens  n’auront pas à passer d’abord par une conversion au judaïsme.