Au pays des peaux de chagrin PDF

Le texte a connu diverses au pays des peaux de chagrin PDF dans les journaux de l’époque, sous forme d’extraits dans la Revue des Deux Mondes en mai 1831, sous le titre Une débauche, publié un mois plus tard dans le Cabinet de lecture et Le Voleur. Le thème central en est le conflit entre désir et longévité. La peau de chagrin magique représente la force vitale de son propriétaire et se racornit à chaque satisfaction de son désir, d’autant plus s’il vise à l’accroissement de puissance. Faisant fi de la mise en garde de l’antiquaire qui lui offre cette peau, le héros s’entoure de richesses pour se retrouver misérable et décrépit à la fin du roman.


Balzac rendit publique l’écriture de son roman dans le journal parisien La Caricature. L’amie de Balzac, George Sand, fut parmi les premiers lecteurs du manuscrit alors qu’il approchait de son terme. Dès 1830, il est très lancé, et il va devenir un  homme du monde . Le titre La Peau de chagrin apparaît pour la première fois le 9 décembre 1830, comme mention secondaire d’un article écrit par Balzac dans La Caricature sous le pseudonyme d’Alfred Coudreux. Son manuscrit comporte la note suivante, probablement écrite au même moment :  L’invention d’une peau qui représente la vie. Dans ce passage, un jeune homme perd son dernier napoléon dans une maison de jeu parisienne et se rend alors au pont Royal afin de s’y noyer.

Durant cette première période, Balzac fait peu de cas de son projet littéraire. Ils se mettent d’accord sur 750 exemplaires d’une édition in-octavo avec une part de 1 135 francs payés à l’auteur sur réception du manuscrit — pas plus tard que mi-février. Balzac délivre son roman en juillet. Pendant les mois intermédiaires, toutefois, il fournit de fugitifs signes de ses progrès inconstants. Deux fragments supplémentaires apparaissent en mai, faisant partie du plan destiné à promouvoir le livre avant sa publication. Une débauche, publié dans la Revue des Deux Mondes, décrit une fête orgiaque qu’accompagnent d’incessants rires et discussions des bourgeois y participant. Bien que ces trois fragments ne fussent pas connectés dans une narration cohérente, Balzac réunissait les personnages et les scènes de son roman en cours d’écriture.