Allégories II : croissance et harmonie PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, allégories II : croissance et harmonie PDF-le. Mercure enlevant Psyché par Adrien de Vries. Mercure était le dieu des commerçants dans l’Antiquité romaine.


Homme de Vitruve réalisé par Léonard de Vinci, Gallerie dell’Accademia de Venise. Un des aspects essentiels de la Renaissance en tant que période est le renouvellement des thèmes et de l’art en Europe après le Moyen Âge. Donner des repères chronologiques précis pour ce mouvement artistique est difficile. La Renaissance ne constitue pas un retour en arrière : les techniques nouvelles, le nouveau contexte politique, social et scientifique permettent aux artistes d’innover.

La Première Renaissance 1400-1450 : elle a pour capitale Florence. Il s’agit de se dégager des principes de la scolastique médiévale en revenant aux modèles antiques. Invention de la perspective en 1409 par Brunelleschi, Donatello et Masaccio. La Haute Renaissance 1450-1520 : elle a pour capitale Rome. Grâce à l’arrivée des compilations et des artistes byzantins, chassés par l’invasion ottomane, Végèce, Pythagore, Euclide sont de nouveau disponibles dans leurs manuscrits grecs originaux. Les artistes de la Renaissance relisent les mythes de l’Antiquité païenne qui leur donnent de nouveaux sujets de production. La villa de l’empereur Hadrien ou encore le Panthéon de Rome offrent des modèles de construction radicalement différents du style gothique.

Albrecht Dürer, Allégorie de la Mélancolie : un nouveau thème et une nouvelle technique, la gravure. L’emploi de toiles remplace peu à peu le support en bois. Léonard de Vinci réalise la Joconde avec des effets de sfumato. Nicolas Copernic, de Tycho Brahe et de Johannes Kepler. Galilée avait franchi le pas et appliqué les modèles mathématiques à la physique.

Flandres et l’Italie du Nord sont favorables à une intensification du travail. La guerre de Cent Ans s’achève en 1453 et les châteaux forts vont laisser progressivement la place à des palais d’agrément. Verrochio, Buste de Laurent de Médicis, un mécène. Conservé à la National Gallery of Art, Washington DC. Les cours princières sont les lieux privilégiés de l’épanouissement de la culture renaissante. Dans le domaine artistique, de nombreux mécènes ont constitué d’importantes collections.

Les Médicis : Laurent le Magnifique soutient la création artistique de Verrocchio et de Botticelli. Les commandes des Montefeltro concernaient des domaines aussi variés que la bibliophilie, les tapisseries ou les peintures. Milan, fit travailler Léonard de Vinci et Bramante. En France, les guerres d’Italie sont l’occasion pour les rois d’entrer en contact avec l’art de la Renaissance et de piller quelques-uns de ses chefs-d’œuvre. Au nord : Venise, Padoue, Ferrare, Mantoue, Milan, Parme. Les conditions de cette Renaissance étaient spécifiques : la péninsule était divisée en plusieurs principautés concurrentes qui voulaient chacune briller davantage que les autres, ce qui encouragea la création et l’émulation artistiques.

Ensuite, l’Italie concentrait l’essentiel du patrimoine romain antique, surtout depuis que la Grèce était sous domination ottomane. Enfin l’Italie est urbanisée et enrichie par le commerce depuis longtemps. La diaspora italienne est importante dans les grandes villes occidentales depuis le Moyen Âge. L’art italien ne fut pas la seule référence pendant la Renaissance : les foyers bourguignon et flamand furent également influents. La sculpture s’épanouit entre 1460 et 1520. Hongrie Mathias Corvin organise une cour brillante et une bibliothèque réputée à Buda.